Les danses des personnages dans le jeu Fortnite sont célèbres dans le monde entier. Mais certaines d'entre elles ont été copiées de chorégraphies inventés par des artistes américains noirs, sans aucune rémunération. Certains demandent reconnaissance et compensation.

Donald Faison n’est pas ravi que Fortnite ait copié la danse qu’il a inventée sur le plateau de Scrubs il y a dix ans. Lors d’une convention organisée au festival Vulture le 17 novembre 2018, l’acteur qui incarne Chris Turk dans la série est revenu sur l’une des emotes (danse) les plus populaires du jeu phénomène créé par Epic Games, et qui nourrit aujourd’hui une controverse.

Dans le jeu, les personnages peuvent se fendre de danses pour signifier leur joie, ou narguer leurs adversaires. L’une d’entre elles est directement calquée sur des pas de danses improvisés par Donald Faison dans la série Scrubs, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus. Or, l’acteur n’a jamais été payé par Epic Games.

« Vous pensez sûrement que quelqu’un a été payé, mais non  ! »

« Je n’ai pas reçu d’argent ! » s’est exclamé Donald Faison lors de la convention. « Vous pensez sûrement que quelqu’un a été payé, mais non  ! Quelqu’un l’a volé ! »  Bill Lawrence, le créateur de Scrubs, prend alors la parole pour expliquer qu’il a lui-même cédé gratuitement les droits : « Fortnite a été obligé de nous demander pour des raisons légales, et je leur ai dit qu’il n’y avait pas de problème, car il s’agit juste d’un personnage qui danse… » Avant d’ajouter, sur le ton de la blague : « J’ai estimé que Donald serait d’accord pour que je reçoive de l’argent à sa place.  »

De nombreux pas de danses de rappeurs copiés

Fortnite est un jeu de survie et de construction adopté par plus de 78 millions de joueurs mensuels dans le monde. Il est notamment adoré par les fans car il permet à leur personnages de revêtir de nombreux vêtements (skins) et de se fendre de danses originales (emotes). Ces danses font partie intégrante du jeu et ont contribué à le rendre populaire, notamment depuis que de nombreux joueurs de foot se les approprient.

Par défaut, les joueurs et joueuses ont doit à 2 ou 3 danses gratuites… Mais les autres sont payantes (compter entre 2 et 8 euros par chorégraphie, ou 10 euros pour un passe de saison qui permet de débloquer plusieurs danses). C’est l’une des raisons qui pose problème à Donald Faison, mais aussi à d’autres artistes dont les danses ont été reprises par Epic Games ces derniers mois, sans compensation financière.

Capture de l’emote « Tidy » copié de la dance de Snoop Dogg // Source : YouTube

Le rappeur BlocBoy JB a publié un message énervé sur Twitter en septembre en rapport avec son pas de danse « Shoot » qui a été repris et intégré sous forme d’emote dans le jeu en mai 2018 : « À chaque fois que quelqu’un fait ma danse, ils créditent Fortnite, alors qu’ils n’ont rien créé à part le jeu. En gros, ils s’approprient la gloire et l’argent pour mon truc, c’est dingue.  »

D’autres pas de danse comme le  « Drop it like it’s hot » de Snoop Dogg ont été copiés par Epic Games, sans compensation. Aux États-Unis, les danses ne sont pas protégées par des droits d’auteur : Epic Games a donc techniquementle droit de les utiliser sans l’autorisation de leurs créateurs.

Entre droit d’auteur et appropriation culturelle

Mais la polémique commence à enfler. 2 Milly a ainsi expliqué à CBSNews le 14 novembre qu’il considérait l’idée de porter plainte contre Epic Games, «  pas pour gagner des millions (…) mais pour protéger ce qui est à moi », a-t-il insisté. Sa danse, le Milly Rock, a été copiée sur Fortnite et renommée Swipe It dans le jeu. Pour lui, il s’agit de propriété intellectuelle, au même titre que ses paroles ou ses musiques.

Cette controverse se décline également à un autre niveau : la grande majorité des chorégraphies copiées ont été créées par des artistes noirs, qui doivent déjà faire face à de nombreux autres exemples d’appropriation culturelle par la culture mainstream blanche et occidentale. « Ils aiment notre culture, mais pas NOUS », a ainsi asséné DJ J Heat sur Twitter.

En juillet dernier, Chance The Rapper avait aussi soulevé ces enjeux sur Twitter : « Fortnite devrait au moins mettre les chansons de rap derrière les danses qui leur permettent de se faire tellement d’argent. Des artistes noirs ont créé et popularisé ces danses, mais ne les ont jamais monétisées. Imaginez, si l’argent que les gens dépensent pour ces danses pouvait être partagé avec les artistes qui les ont créés… »

Epic Games n’a pas encore commenté l’affaire.

Partager sur les réseaux sociaux