Avec iOS 11, Apple a pensé à masquer le contenu des notifications qui peuvent surgir à l'écran, même verrouillé. Comment ? En utilisant Face ID pour vérifier si le visage qui cherche à les lire est le bon.

C’est sans aucun doute la fonctionnalité la plus remarquable de l’iPhone X, qu’Apple a présenté le 12 septembre. Au cours de sa conférence, la firme de Cupertino a dévoilé Face ID, le système de reconnaissance faciale de l’iPhone X qui mobilise un ensemble de technologies (du flash à lumière infrarouge à la caméra infrarouge, en passant par le projecteur de points) pour détecter puis reconnaître un visage.

Comme toujours avec la biométrie arrivent des questions sur la fiabilité et la sécurité. La carte en relief du visage générée par TrueDepth, le nom commercial choisi par Apple pour parler de cette technologie, est-elle sécurisée ? Le groupe affirme que oui, celle-ci étant exclusivement stockée localement et de manière chiffrée dans l’enclave sécurisée de l’iPhone X, sans aucun transfert vers les serveurs d’Apple.

Et côté fiabilité ? Apple assure que l’usurpation de votre identité avec ce système a une probabilité de succès d’à peine une sur un million. Rassurant sur le papier. Mais Face ID arrivera-t-il aussi à bien vous reconnaître ? Normalement oui, sauf si plusieurs individus s’amusent à manipuler votre iPhone X juste avant : dans ce cas, le système risque de tout simplement… ne pas fonctionner. C’est ce qui s’est passé sur scène.

Il n’y a plus qu’à voir comment tout cela fonctionnera vraiment, car pour l’instant tout a été mis en scène et calibré pour que ça donne l’impression d’un outil merveilleux. D’ici là, on apprécie toutefois certaines orientations prises par Apple, comme le fait que l’iPhone X masquera le contenu des notifications apparaissant sur l’écran verrouillé si le visage qui lui fait face n’est pas celui qui est propriétaire du téléphone.

C’est ce que signale le site Phone Arena. En combinant iOS 11 avec l’iPhone X, le contenu des notifications peut être caché à un tiers essayant de regarder l’écran : au lieu d’avoir un début d’information, avec par exemple les premières lignes visibles, seule le nom de la source sera mentionné. Pour cela, il faudra que Face ID soit en marche et qu’il ait été configuré avec le visage du propriétaire.

Dans le cas contraire, si vous n’utilisez pas Face ID sur l’iPhone X ou que vous avez installé iOS 11 sur un terminal Apple un peu plus ancien, il suffit juste d’aller dans les réglages et de demander un affichage plus ou moins restreint dans les fenêtres de notification surgissant à l’écran.

Pas obligatoire

Rappelons par ailleurs qu’Apple a prévu une désactivation d’urgence, en appuyant juste sur deux boutons. De plus, d’après l’entreprise, si vous ne regardez pas au bon endroit, le smartphone ne se déverrouille pas. De quoi apaiser les craintes d’Edward Snowden ? Il avait certes noté la robustesse du système mais craint qu’il ne puisse être détourné pour obtenir un déblocage d’iPhone X sous la contrainte.

Reste ceux et celles ne voulant pas se servir de la biométrie made-in-Apple : ils ont la possibilité de passer par les méthodes classiques d’authentification (comme le mot de passe). Une alternative non-biométrique est requise en France, car il n’est pas question d’obliger quelqu’un à employer ses caractéristiques physiques, biologiques ou comportementales pour accéder à son smartphone.

Partager sur les réseaux sociaux