S'il y a un véhicule populaire dans l'histoire du constructeur automobile Volkswagen, c'est bien son minibus, symbole du mouvement hippie dans les années 60. Les Allemands ont bien conscience de la nostalgie ambiante et viennent d'annoncer la mise en production d'un nouveau modèle, électrique et bien évidemment autonome.

Depuis plus d’un an, Volkswagen semble chercher tant bien que mal un moyen d’attaquer le marché des véhicules autonomes et électriques. Début 2016, la marque allemande dévoilait un prototype de monospace, le BUDD-e, avant de dévoiler une citadine nommée l’I.D. Concept quelques mois plus tard, pour finir, en mars 2017, par dévoiler un nouveau modèle de van, la Sedric.

Mais le constructeur allemand s’en est bien rendu compte tout au long de ces annonces : son modèle le plus populaire reste le Microbus, véhicule vendu entre 1950 et 1980 aux États-Unis et devenu symbole du mouvement hippie. En janvier 2017, Volkswagen avait dévoilé sa I.D. Buzz, version moderne du fameux van « flower power », tout en étant assez flou sur un potentiel lancement en production. Un flou dissipé ce samedi 19 août 2017, avec l’annonce au Concours d’élégance de Pebble Beach en Californie de l’arrivée du véhicule pour 2022.

Le « flower power » du XXIe siècle

« Après la présentation aux salons automobiles de Detroit et de Genève, nous avons reçu un grand nombre de lettres et d’emails de la part de consommateurs nous suppliant de construire un nouveau van », a déclaré Herbert Diess, patron de Volkswagen, lors de son passage en Californie. Un choix géographique loin d’être anodin, tant le véhicule original fait clairement partie de la culture « côte ouest  » des USA.

Cet I.D. Buzz — en attendant un nom plus officiel — prolongera donc la philosophie du mouvement hippie en se montrant plus respectueux de l’environnement, grâce à un moteur électrique, situé dans le plancher. Les caractéristiques de la voiture n’ont pas été précisées lors de cette annonce, même si la première présentation du véhicule en janvier dernier parlait d’une autonomie de 434 kilomètres pour une vitesse maximum de 159 km/h.

Le véhicule sera également équipé d’un logiciel de conduite autonome de niveau 3, qui permettra aux conducteurs et passagers de profiter du large espace intérieur. Une technologie qui permettra également à Volkswagen de vendre une version alternative de ce même véhicule uniquement dédié à la livraison. Le constructeur allemand peut ainsi cibler à la fois les nostalgiques du bus original, les conducteurs en ville souhaitant réduire leur impact sur la qualité de l’air et l’atmosphère, mais également les entreprises cherchant des solutions autonomes pour la livraison de leurs produits.

Il fallait bien une telle annonce pour que Volkswagen oublie le récent scandale qui a terni son image, concernant la triche sur les tests environnementaux. Mais cela reste une très bonne nouvelle pour les amoureux de Woodstock, et montre encore un peu plus que l’avenir de la voiture s’écrira de manière autonome. Les premiers I.D. Buzz devraient être disponibles à la vente en 2022.

Partager sur les réseaux sociaux