Les indices démontrant qu'Apple prévoit de commercialiser sa propre voiture d'ici quelques années se multiplient.

Tout au long de l’année 2015, les ambitions supposées d’Apple dans l’automobile ont fait couler beaucoup d’encre. La presse a déclaré que la firme de Cupertino avait débauché des ingénieurs de Tesla Motors, tandis que la mise au point d’une voiture électrique occuperait plusieurs centaines de personnes.

Par ailleurs, il y a eu l’embauche remarquée de Doug Betts, un spécialiste de l’industrie qui a été en charge de la qualité chez Fiat Chrysler, et l’arrivée d’un sondage plutôt favorable indiquant que 53 % des clients de l’entreprise seraient prêts à acheter une voiture conçue par Apple. Sans parler des autres indices également relevés.

carplayinterieur.jpg
L’OS CarPlay dans la voiture.

À cette liste, il faut maintenant ajouter les noms de domaine. Le site Mac Rumors a en effet découvert que plusieurs adresses appartiennent désormais à l’entreprise américaine. Elles sont sans équivoque : apple.car, apple.cars et apple.auto. Les trois adresses sont inactives à l’heure où nous écrivons ces lignes.

D’aucuns diront sans doute que ces domaines seront consacrés à CarPlay, le système d’exploitation conçu par Apple pour les voitures. Basé sur iOS et présenté en 2013 au cours du salon international de l’automobile de Genève en 2014, il a reçu le soutien de plusieurs grandes marques de l’industrie automobile.

Mais ce serait faire abstraction de tous les autres indices relevés jusqu’à présent. En outre, le Wall Street Journal indiquait bien l’automne dernier que la feuille de route concerne bien un véhicule. Celui-ci serait tout électrique et intégrerait des technologies de conduite automatique. Une sortie en 2019 serait planifiée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés