Après avoir fait fortune grâce aux ordinateurs que l'on glisse dans une poche, Apple pourrait bien s'attaquer à un objet du quotidien beaucoup plus imposant : la voiture. Des signes montrent en effet que la firme de Cupertino semble se préparer à la production de voitures électriques qui se conduiront toute seule.

Ce n’est désormais presque plus qu’un secret de polichinelles qu’Apple travaille à l’élaboration d’une voiture électrique autonome pour concurrencer frontalement Tesla après avoir visiblement échoué à racheter la société d’Elon Musk. Alors que les deux entreprises se débauchent mutuellement des ingénieurs, Venture Beat rapporte qu’Apple s’apprête à transiger à l’amiable dans un conflit avec l’entreprise A123 Systems, spécialisée dans les batteries électriques Lithium Ion, et plus particulier dans celles pour voitures et autres véhicules de transport.

Selon des documents produits en justice, A123 Systems reprocherait à Apple d’avoir recruté de façon frauduleuse des ingénieurs qui travaillaient pour lui. Parmi eux figure le directeur technique Mujeeb Ijaz, qui était payé 294 000 dollars… par mois, et qui était en charge de l’élaboration de batteries électriques pour la Formule E (la Formule 1 électrique). Il avait passé 16 ans chez Ford.

Dans sa plainte, A123 Systems affirme qu’il a des raisons de croire qu’Apple « développe actuellement une activité à grande échelle de batteries dans un domaine exactement similaire à celui de A123« . « En lien avec ce développement, en juin 2014 ou autour de cette date, le défendeur Apple s’est embarqué dans une campagne agressive pour braconner des employés de A123« , ajoute l’entreprise.

Par ailleurs Business Insider rapporte qu’Apple recrute en Irlande du personnel ayant une expérience dans l’industrie automobile, robotique et aéronautique, et qu’une usine géante serait en préparation à Cork.

Enfin entre autres actualités récentes qui pourraient avoir un lien, Apple a acheté la société Coherent Navigation, spécialisée dans les systèmes GPS de très haute précision.

En concevant ses propres voitures autonomes électriques, Apple n’entrerait pas simplement en concurrence avec Tesla, mais aussi avec les futures Google Car et autres voitures-robot Uber pour lesquelles l’entreprise de VTC a ouvert un centre de R&D très pointu. Et plus largement, Apple investirait sa marque dans un marché industriel qui reste en très forte croissance lorsqu’il est observé sur une longue durée, et qui promet d’être re-dynamisé par l’arrivée des voitures auto-pilotées. Chaque année, ce sont plus de 90 millions de véhicules qui sont produits et vendus dans le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés