Lancée il y a quelques mois après l'échec d'Android@Home, la nouvelle plateforme de Google attire les constructeurs. Nous mettrons à jour cet article au fur et à mesure que nous en découvrirons.

Les objets connectés continuent d’envahir notre quotidien et de transformer les objets les plus simples en des versions plus chères et pas forcement plus utiles. Ce foisonnement exponentiel met en évidence l’absence de cohérence du postulat de départ : on crée des objets censés être intelligents mais qui ne peuvent pas communiquer entre eux.  Pour résoudre cela, les plus grands noms se sont empressés de créer leurs écosystèmes propriétaires dans lesquels les objets connectés peuvent se parler et interagir entre eux. Microsoft a lancé Windows for IOT et Apple a HomeKit. De son côté, Google tente de créer un standard de référence avec ses technologies maison Brillo et Weave.

les plus grands noms se sont empressés de créer leurs écosystèmes propriétaires

Brillo et Weave ?

Brillo est un système d’exploitation léger — une sorte de version miniaturisée d’Android — destiné à être installé sur des objets connectés et à être économe en ressource et en énergie. Weave lui est un langage de programmation à l’usage de l’internet des objets capables de tourner sur différents OS. Avec cette formule et fort de son expérience avec les produits Nest, Google souhaite convaincre les constructeurs d’utiliser sa plateforme, sans les contraindre, et tente de faire oublier l’echec de Android@Home.

Google-brillo-operating-system-for-internet-of-things

Durant le CES 2016, des constructeurs ont commencé à annoncer des solutions compatibles avec l’écosystème de Google, nous vous en parlerons et mettrons à jour cet article au fur et mesure que nous en découvrirons.

Harman

Dans un très bref communiqué, le fabriquant audio Harman a décaré qu’il allait pousser Brillo et Weave auprès d’autres compagnies pour « simplifier le processus de production des fabriquants en fournissant un support à travers tout le cycle de développement, depuis la conception initiale jusqu’à la sortie du produit ». On pourra peut-être espérer des amplis connectés de la part de la société.

Asus

Asus va faire un hub intelligent pour la maison construit avec le système d’exploitation Brillo. Les produits connectés Asus pourront se brancher sur le hub et interagir plus facilement avec un téléphone Android. Asus n’en est pas à son premier essai dans les hubs domotique, il avait déjà présenté l’année dernière son Smart Hub System.

asus-brillo-hub

Kwikset

La première serrure de porte connectée compatible Weave devrait être présentée par Kwikset cette semaine au CES. On vous en reparlera dès qu’on en saura plus.

Si chaque système présente ses forces et ses faiblesses et nous éloigne de plus en plus de l’idéal d’un standard unique, il sera intéressant de suivre la progression du jeune écosystème de Google. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé en mettant à jour cet article dès que nous découvrirons des nouveaux objets compatibles avec la plateforme du géant de la recherche.

Retrouvez toutes les annonces du CES 2016 sur notre page dédiée !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés