Après une série de succès, SpaceX a vu sa fusée Falcon 9 se crasher à l'atterrissage. La mission n'est pas un échec total puisque la première phase des opérations s'est déroulée sans heurt.

Mise à jour du 17/06/2016

Elon Musk a diffusé une vidéo sur Twitter dans laquelle on peut voir, de loin, l’atterrissage du premier étage de la fusée Falcon 9 sur la plateforme. « On dirait que l’appauvrissement en oxygène liquide a provoqué l’arrêt du moteur juste au-dessus de la berge », a écrit le PDG de SpaceX. 

Un « boum » puis la déception. Après une série de missions couronnées de succès, SpaceX a malheureusement vu le premier étage de sa fusée Falcon 9 complètement détruit à la suite d’un atterrissage brutal. Alors que SpaceX diffusait en direct la vidéo des opérations sur Internet, le flux a été soudainement interrompu. Juste avant la coupure, on pouvait apercevoir, au milieu de la fumée, un début d’incendie sur la barge sur laquelle la fusée a atterri — environ à 26:30 dans la vidéo ci-dessous.

La mission consistait à mettre deux satellites, pour EutelSat et ABS, en orbite géostationnaire, à près de 36 000 kilomètres au-dessus du sol. Au moment du crash, on peut voir la stupeur et l’incrédulité des commentateurs de la vidéo, incertains au sujet de ce qui vient de se passer. Dans l’après-midi, Elon Musk, PDG de SpaceX, a posté un tweet dans lequel il expliquait que le problème était dû à un désassemblage rapide et imprévu (RUD).

Ce problème technique signifie que l’un des moteurs a manqué de puissance au moment de l’impact avec la plateforme d’atterrissage. Le coup est difficile a accuser pour SpaceX mais il n’est pas forcément synonyme d’échec cuisant. Premièrement, parce que la manœuvre présentait de nombreuses difficultés et, surtout, la première phase de la mission s’est parfaitement déroulée : les deux satellites transportés fonctionnent sans problème. De plus, les accidents de ce genre font partie intégrante des tests menés par SpaceX, qui entend amener les lancements de fusée dans une autre ère.

Les ingénieurs de SpaceX sont déjà en train de chercher comment éviter de répéter cette erreur et réfléchissent déjà à une solution qui permettrait aux autres moteurs de compenser le manque de puissance. Les améliorations devraient être appliquées dès la fin de l’année estime Elon Musk.

Le PDG de SpaceX a également précisé qu’il s’agissait probablement du plus gros crash jamais observé par son entreprise. Une vidéo complète de l’atterrissage devrait bientôt être disponible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés