Les développeurs d'Ubisoft ont implanté un détail aussi rigolo que politique dans South Park : L'Annale du Destin : le choix de la difficulté influera sur la couleur de peau de votre héros.

On peut vraiment appeler ça du génie. Dans le RPG South Park : L’Annale du Destin, opter pour une difficulté accrue influencera la couleur de peau du héros, du moins en apparence. Concrètement, plus ça sera dur, plus le personnage sera noir. Une blague qui a un goût très politique et qui doit résonner autant aux États-Unis qu’en France, à l’heure où les inégalités se creusent et où le racisme d’état est loin d’appartenir au passé.

L’information a été révélée par une phase de gameplay partagée par Eurogamer et dans laquelle nous voyons notamment la création de l’avatar. Un bien joli troll adressé à ceux qui s’indignaient déjà de devoir tuer des racistes dans le prochain Far Cry, inclus dans le titre attendu pour le 17 octobre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

South Park trolle avec justesse

«  Ne t’inquiète pas, cela n’affecte pas les combats. Juste tous les autres aspects de ta vie.  » indique en préambule Eric Cartman. Grosso modo, les personnages noirs recevront moins d’argent et les PNJ leur parleront différemment, mais on ne peut pas vraiment parler de challenge plus ardu, comme l’a confirmé Ubisoft. Il s’agit donc, effectivement, d’une manière de faire émerger un problème de société profond au détour d’une blague, comme South Park sait si bien le faire.

Dans le même ordre d’idée, les créateurs du jeu ont joué avec les travers de la communauté des joueurs côté genre de l’avatar. Dans le premier opus, on ne pouvait jouer qu’un garçon. Dans South Park : L’Annale du Destin, on aura le choix du sexe du personnage. Mais si vous décidez d’incarner une fille (Mon dieu ! Une fille qui joue aux jeux vidéo !), alors vous déclencherez une discussion avec le conseiller d’orientation de l’école demandant des précisions sur ce point afin de savoir si vous êtes transgenre ou cisgenre. Une manière encore très humoristique de traiter un sujet parfois très sensible et qui ne manquera pas de faire enrager les plus réac’ des joueurs, qui commencent déjà à bouder sur les réseaux sociaux.

Partager sur les réseaux sociaux