Kosuke Yabuki, directeur de Mario Kart 7 et Mario Kart 8, a justifié l'existence de la carapace bleue dans les jeux de course estampillés Nintendo.

Les feux s’éteignent, tu prends un départ canon, chacun des virages est le fruit de tes années de maîtrise, tu esquives une banane ici ou là, tu n’oublies jamais de prendre les raccourcis parce que tu connais le circuit sur le bout des doigts. En bref, t’es premier à Mario Kart et la victoire logique et implacable te tend les bras.

Et là, bim, bam, boom : c’est la descente. Ou plutôt la carapace bleue qui s’abat sur toi dans une fatalité qui te fera échouer à la deuxième place au terme de la course de ta vie. S’ensuivent les moqueries de tes potes et, surtout, ce sentiment de frustration extrême.

Avec une question qui te taraude l’esprit : pourquoi cette foutue carapace bleue existe ?

Carapace bleue = l’injustice de la vie

Dans l’esprit de beaucoup, et ils tiennent sans doute une part de vérité, la carapace bleue, c’est l’objet aléatoire qui permet aux nuls d’avoir une chance et qui empêche les forts d’être trop forts. Une forme d’équilibre à assurer pour Nintendo, puisque les Mario Kart sont pensés pour être conviviaux et accessibles à tout le monde. Bien sûr, la firme nippone est au courant des plaintes vis-à-vis de cette arme inévitable et s’abattant sur les premiers depuis Mario Kart 64. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle sera retirée dans les futurs épisodes.

Dans un entretien accordé récemment à Eurogamer, Kosuke Yabuki, directeur des épisodes 7 et 8, a tenu à justifier d’une manière plutôt originale la nécessité de la carapace bleue : «  Vous savez, la vie est parfois injuste. Parfois, dans la vie, vous faites face à une situation qui ne vous paraît pas bonne, et c’est frustrant ». De manière moins philosophique, il ajoute : « Nous sommes toujours en train de tester des nouveaux éléments à introduire et d’autres à retirer. Nous avons essayé — et nous essayons — de voir ce que le jeu pourrait donner sans la caparace bleue. Quand nous la supprimons, en fait, c’est comme s’il manquait quelque chose […] Donc, pour le moment, nous la gardons. »

Nintendo a quand même solutionné une partie du « problème » en ajoutant le klaxon dans Mario Kart 8 sur Wii U. Grâce à lui, on peut bel et bien éviter une caparace bleue lancée à vive allure pour faire monter le curseur frustration du leader au maximum.

Partager sur les réseaux sociaux