L'entreprise Atari, célèbre pour avoir lancé des consoles mémorables dans les années 70 à 90, pourrait en lancer une autre prochainement. C'est en tout cas ce que des indices concernant un mystérieux projet Ataribox suggèrent.

Mise à jour – Le patron d’Atari confirme que son groupe travaille sur une console de jeu.

Sujet du 13 juin – C’est une époque que les moins de vingt ans ne connaissent pas forcément. Dans les années 70 jusqu’au milieu des années 90, Atari a commercialisé plusieurs consoles de jeux vidéo : de l’Atari 2600 à la Lynx, en passant par la Jaguar, l’entreprise a lancé une douzaine de modèles, dont le dernier a même rivalisé avec des machines comme la PlayStation, la Saturn et la Nintendo 64.

Depuis, faute d’un réel succès, Atari s’est retiré du marché des consoles. Mais dans la mesure où une certaine nostalgie vidéoludique s’est emparée de la communauté — il suffit de voir l’existence de la Nes Classic Mini de Nintendo ou de la remise au goût du jour de jeux comme StarCraft et Age of Empires pour s’en convaincre –, la compagnie pourrait bien faire son grand retour dans ce secteur.

C’est en tout cas ce que suggère une vidéo évoquant l’arrivée d’une très énigmatique « Ataribox ». La bande-annonce ne montre malheureusement pas grand chose : on devine simplement les contours de ce qui semble être un appareil ainsi que ce qui semble être des ports d’entrée ou des prises. Le logo d’Atari, lui, est en revanche bien visible. Quant au site web, n’apporte aucune aide particulière.

S’il s’agit bien d’une console, la piste qui nous paraît la plus plausible est celle de la nostalgie : on doute qu’Atari aille se frotter à la Xbox One X, à la PlayStation Pro ou à la Switch. Il n’y a aucun espace commercial pour le groupe à ce niveau et il ne bénéficie pas de toute façon du soutien financier d’un grand groupe derrière pour lui permettre d’entrer en force, à l’image de ce qu’ont fait Sony et Microsoft.

L’Ataribox pour du rétrogaming ?

Mais sur le terrain du rétrogaming, il y a un coup à jouer. Même si le groupe n’écoule pas des millions de consoles, la remise en production d’une console qui plaira à ceux et celles qui ont connu le jeu vidéo d’il y a vingt ou trente ans peut donner lieu à un certain succès commercial. La très bonne performance de la Nes Classic Mini, qui n’a pas été produite en grand nombre, tend en tout cas à soutenir cette thèse.

Contacté par The Verge, un représentant d’Atari a confirmé que le projet Ataribox est une réalité. Il n’a pas dit de quoi il s’agit précisément mais au moins on a désormais la certitude qu’il ne s’agit pas d’un fake. On sait aussi que l’entreprise est impliquée dans son développement. En clair, Atari n’a pas juste simplement accordé à un tiers d’utiliser son nom en échange d’une forte somme d’argent.

Partager sur les réseaux sociaux