Ubisoft a sanctionné ou averti plusieurs milliers de joueurs coupables de tricher grâce à la méthode de l'AFK farming pour obtenir des récompenses.

Comme tout bon jeu multijoueur qui se respecte, qui plus est quand il est populaire, For Honor n’échappe pas au phénomène de la triche. À l’instar d’Overwatch, le titre d’Ubisoft doit faire face à des petits malins qui parviennent à faire évoluer leurs personnages sans même jouer.

On appelle ça l’AFK farming et la firme française a déjà pris des mesures pour limiter au maximum ce phénomène qui nuit au plaisir de jeu de ceux qui profitent de For Honor en respectant les règles.

5 500 joueurs dans le viseur d’Ubisoft

Au début du mois, déjà, Ubisoft avait ciblé et soulevé le problème que représente l’AFK farming, permettant à des tricheurs de recevoir les récompenses d’une partie sans forcément être devant leur écran (ou en faisant autre chose).

Pour ce faire, ils trouvent des combines pour faire bouger leur héros — un élastique sur le stick d’une manette et le tour est joué — afin qu’ils ne soient pas éjectés pour cause d’inactivité. «  Parce que ce genre de comportement affecte l’expérience des autres, c’est devenu une priorité pour nous. De fait, nous allons sanctionner tous les joueurs qui utilisent l’AFK farming de manière répétée » affirmait alors Ubisoft.

Sur Reddit, l’éditeur a désormais annoncé les sanctions entreprises : 1 500 joueurs de For Honor ont écopé d’un bannissement temporaire — d’une durée de trois jours — tandis que 4 000 autres ont été placés sous surveillance après avoir reçu un simple avertissement. Pour le moment, aucune mesure définitive n’a été prise mais Ubisoft se réserve le droit d’en prendre en cas de récidive. Autrement dit, les concernés ont encore le droit à une dernière chance.

Partager sur les réseaux sociaux