Lors de la préproduction, les réalisateurs font souvent appel à des dessinateurs pour créer des storyboards. La chaîne Vimeo « Glass Distortion » les compare avec la version finale des films pour mieux illustrer leurs différences.

Avant d’arriver dans les salles obscures, un film doit franchir une ribambelle d’étapes. Il y a bien sûr le tournage à proprement parler, mais aussi toute la postproduction, du bruitage à la musique, en passant par le montage, les effets spéciaux ou le doublage.

À ces opérations déjà nombreuses s’ajoute la phase de la préproduction qui repose notamment sur le storyboard, un aperçu visuel du futur film, crucial pour permettre au cinéaste de travailler sur le cadrage et le découpage. Mais il est souvent très différent du résultat final.

C’est ce décalage que cherche à mettre en évidence la chaîne Vimeo Glass Distortion à travers trois films : L’Empire Contre-Attaque d’Irvin Kershner (storyboard d’Ivor Beddoes), Batman : The Dark Knight de Christopher Nolan (storyboard de Gabriel Hardman) et No Country for Old Men des frères Cohen, (storyboard de J. Todd Anderson).

 

Ces films, respectivement sortis en 1977, 2008 et 2007, sont accompagnés d’un travail identique qui porte sur une publicité. Il s’agit du clip Train de Nuit pour le parfum Chanel N° 5, réalisé par Jean Pierre Jeunet sur un storyboard de Maxime Rebière.

Il a été tourné en 2009, avec Audrey Tautou. Là encore, la comparaison côte-à-côte est fascinante à observer.

Partager sur les réseaux sociaux