L'éditeur de Pokémon Go vient de sortir une vidéo dans laquelle il dévoile de nouvelles statistiques sur l'activité des joueurs depuis la sortie du jeu vidéo en réalité augmentée.

Cela fait maintenant plusieurs jours que la deuxième génération des Pokémon a fait son apparition dans Pokémon Go, de manière progressive. Pour les capturer, il faudra comme d’habitude collecter des œufs et parcourir un certain nombre de kilomètres pour les ouvrir. C’est de cette façon que deux de ces nouvelles créatures peuvent être obtenues, a expliqué Niantic, l’éditeur du jeu vidéo en réalité augmentée.

Rien de surprenant : la marche à pied est vraiment au cœur de Pokémon Go. C’est en vous déplaçant que vous accédez à des points d’intérêt — les PokéStops –, que vous trouvez de nouveaux petits monstres à attraper et que vous ouvrez, nous l’avons dit, des œufs que vous ramassez au fur et à mesure de vos pérégrinations mi-virtuelles, mi-réelles.

pokemon-go-stats

Aussi, Niantic a-t-il décidé de dévoiler quelques statistiques sur la distance cumulée que les joueurs ont parcourue depuis la sortie du jeu, au cours de l’été. On apprend ainsi qu’en date du 7 décembre, les joueurs ont couvert ensemble plus de 8,7 milliards de kilomètres. Ce n’est pas loin du double de la distance qui avait déjà été franchie au mois de septembre, à savoir 4,6 milliards de kilomètres.

Mais qu’est-ce que ça représente concrètement, 8,7 milliards de kilomètres ?

8,7 milliards de kilomètres

Pour nous aider à mieux appréhender cette statistique, l’éditeur se prête à quelques comparaisons : cela équivaut par exemple à plus de 200 000 fois le tour de la Terre. « Un avion de ligne commercial aurait besoin de plus de 1 000 ans pour couvrir la même distance », fait remarquer Niantic. C’est aussi une distance supérieure à l’écart qui sépare la Terre de Pluton.

Et les joueurs n’ont évidemment pas fait que marcher. Ils ont capturé à tour de bras. « Tandis qu’ils ont couvert cette distance phénoménale, les dresseurs ont également capturé plus de 88 milliards de Pokémon sur la route. Cela correspond à environ 533 millions de Pokémon par jour ! », ajoute le studio. Pour mettre ça en perspective, l’espèce humaine compte à peu près 7 milliards d’individus.

Effets sur la santé

Avec ce jeu, Niantic a réussi le tour de force d’envoyer les joueurs se balader dehors et de les inciter à rencontrer d’autres dresseurs, ce qui est tout à fait bénéfique pour leur santé. C’est ce que des articles très sérieux sur les effets physiologiques de Pokémon Go ont cherché à mettre en évidence au cours des semaines qui ont suivi le lancement du jeu. Les joueurs sortent, prennent l’air marchent des kilomètres.

Évidemment, la relative désaffection que connaît le jeu depuis quelques temps risque de remettre en cause les acquis bénéfiques que le jeu a amenés. Niantic a toutefois dans sa besace plusieurs idées pour que les joueurs restent (ou reviennent). Outre la 2ème génération des Pokémon, l’éditeur propose désormais des évènements saisonniers et des bonus pour les dresseurs réguliers.

En attendant le beau temps.

Partager sur les réseaux sociaux