Le jeu Rock Band sera disponible dans les boutiques en France, en Allemagne, et en Grande-Bretagne à partir de ce vendredi 23 mai, uniquement sur Xbox 360. Beaucoup de fans de Guitar Hero qui attendaient avec impatience le jeu d’Electronic Arts ont cependant été douchés en apprenant le prix insultant auquel est vendu Rock Band en Europe. Alors que le jeu se trouve à 170 dollars aux Etats-Unis avec le disque et ses trois accessoires (guitare, batterie et micro), en Europe il faut débourser 70 euros pour le disque, et 170 euros de plus pour avec les indispensables accessoires. Ce qui porte le total à 240 euros dans notre bon vieux continent, soit plus de deux fois plus cher que chez l’Oncle Sam. Il fallait oser.

Et pourtant, la chaîne de magasins GAME s’est fendue d’un communiqué pour assurer que Rock Band était déjà en rupture de stock en Grande-Bretagne, sous le poids des pré-commandes. « Tout comme pour des titres phénomènes tels que Wii Fit ou Guitar Hero, nous avons dû arrêter d’accepter les réservations pour Rock Band afin d’être en mesure de livrer les joueurs qui ont fait la démarche de commander leur exemplaire. Les stocks dont nous disposons ne pourrons d’ailleurs peut-être même pas nous permettre de répondre à l’intégralité de la demande« , assure l’enseigne.

Quatre explications possibles : soit les joueurs sont complètement fous et inconscients, soit la crise du pouvoir d’achat et la hausse du pétrole s’arrêtent aux frontières de l’Angleterre, soit GAME fait de l’intox pour faire monter le buzz, soit Electronic Arts a été radin dans ses approvisionnements en imitant la technique bien huilée de Nintendo, qui a l’art de mettre tous ses produits en rupture. Nous parions pour un mélange entre les deux dernières, avec tout de même un soupçon de la première.

Quoi qu’il en soit, nous ne saurions trop conseiller à nos lecteurs les moins impatients d’attendre de voir à quel prix Konami compte commercialiser Rock Revolution, dont la date de sortie n’est plus si lointaine, et qui offrira exactement la même richesse de jeu.

Un succès commercial de Rock Band en Europe, à ce prix là, serait une très mauvaise nouvelle pour les joueurs. Il ne ferait qu’inciter les éditeurs à vendre leurs jeux de plus en plus chers en Europe, pour compenser notamment la faiblesse du dollars sur le dos des joueurs européens. « Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne les achetent pas pour que ça ne se vende plus« , disait Coluche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés