Ces derniers mois, le secteur du jeu vidéo japonais était dominé par la PSP de Sony et la Nintendo DS, prouvant le succès, au pays du soleil levant, des consoles portables. La Wii assumait la troisième place, la PS3 la quatrième et la Xbox 360 décrochait la lanterne rouge des dernières consoles sorties sur le marché. Cela n’a rien d’étonnant ; au Japon, Nintendo et Sony sont sur leur terrain, et n’ont pas trop à se soucier de l’arrivée de Microsoft sur un marché qu’il domine.

Et pourtant, c’est à la surprise générale que la Xbox 360 vient de griller la place à la PS3. C’est la première fois qu’un fabricant étranger réussi à battre l’un des deux japonais. Il ne s’agit pas tant de la baisse de son prix qui a joué, puisque Sony a fait de même pour sa PS3, mais du succès « d’Ace Combat 6 : The Fires of Liberation », vendu à 76.000 titres pendant la semaine de sa sortie. Au Japon, le seul jeu qui avait réussi à obtenir un meilleur score était Mario Galaxy, un titre exclusif à la Wii. Du coup, Microsoft joue aussi la carte de l’exclusivité en payant plus pour être le seul à proposer Ace Combat 6, une stratégie qui paie et dont la multi-nationale récolte aujourd’hui les fruits.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés