Six mois après son lancement européen, la Playstation 3 de Sony verra mercredi son prix abaissé de 200 euros, à 399 euros la version 40 Go. Mais contrairement à Apple qui a dédommagé les premiers acheteurs de l'iPhone après une chute précoce du prix, Sony ne semble pas vouloir remercier et soigner ses premiers clients par un geste commercial...

C’est donc officiel depuis vendredi, la Playstation 3 de Sony va enfin baisser de prix. Le Starter Pack avec la console équipée d’un disque dur de 60 Go va disparaître (elle sera vendue 499 euros le temps d’écouler les stocks) et la version 40 Go sera commercialisée à 399 euros dès le 10 octobre. C’est une baisse de 200 euros du prix de la console par rapport au prix d’origine lors de sa sortie le 23 mars dernier. Une chute de prix qui rappelle celle de l’iPhone, dont le prix de vente aux USA a été abaissé de 200 dollars quelques mois seulement après son entrée sur le marché.

Pour se faire pardonner et ne pas froisser les premiers acheteurs, la firme de Cupertino avait très vite réagi aux protestations en offrant 100 $ de bons d’achats à ceux qui avaient acheté l’iPhone au prix fort. Mais le japonais Sony ne semble pas vouloir suivre la même voie.

Dans une interview à GamesIndustry, le directeur de Sony pour la Grande-Bretagne Ray Maguire a indiqué qu’il comprenait que les premiers acheteurs de la PS3 puissent se sentir « trompés », mais il n’ouvre la voie à aucune compensation. « La différence entre notre industrie et beaucoup d’autres industries, c’est que si vous vendez des voitures ou des maisons le prix augmente sans arrêt. L’électronique grand public ne va que dans un sens, et c’est vers le bas« , souligne Maguire, qui rappelle qu’un produit comme la PS3 nécessite des milliards de dollars d’investissement avec une vision sur le futur, et la création d’usines sur mesure, qui font nécessairement gonfler la note lors du lancement. « Les early adopters comme moi vont dépenser 15.000 euros dans un téléviseur plasma qui en vaudra 4.000 dans trois ans. C’est la façon dont le marché fonctionne« . Ce que les premiers acheteurs de la PS3 en retirent ? « La satisfaction d’avoir profité pendant six mois du produit avant que quiconque d’autre n’ait la possibilité de jouer à ces jeux« .

Il y a toutefois une différence de taille entre l’iPhone et la PS3. Alors que le téléphone d’Apple s’était immédiatement arraché à des centaines de milliers d’exemplaires, la console de Sony a connu pendant ce premier semestre de lancement un échec inattendu. Il est à ce propos amusant de lire dans l’interview de Ray Maguire que Sony a dû attendre pendant plusieurs mois des études de marché pour réaliser que le principal obstacle à la vente de la PS3 était effectivement son prix, comme le criaient pourtant la presse et les analystes depuis le départ…

Il n’est toutefois jamais trop tard pour bien faire, et cette baisse spectaculaire du prix place enfin la PS3 en concurrence frontale avec la Xbox 360 de Microsoft. De quoi rendre les fêtes de fin d’année passionnantes…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés