La nouvelle Playstation Portable, la PSP Slim & Light, a débarqué cette semaine dans les magasins. Les passionnés se sont bien sûr empressés d’aller l’acheter, et les premiers échos commencent à nous parvenir sur les défauts et qualité de cette nouvelle mouture de la console portable de Sony. Alors, vaut-elle le coup d’être achetée, ou non ?

Outre la présence d’une sortie TV qui n’a pas pu être testée faute de câble commercialisé à temps par Sony, les points communs relevés entre tous les testeurs (en particulier sur l’incontournable PSPGen.com) sont :

  • Globalement, les différences entre les deux consoles sont infimes à l’usage.
  • Le poids est la seule véritable grosse différence entre les deux PSP, avec une version Light & Slim environ 1/3 plus légère ;
  • Le nouveau lecteur UMD est plus simple à ouvrir mais plus fragile, moins pratique et plus bruyant (un exploit !) que l’ancien ;
  • Le cache UMD, censé accélérer les temps de chargement sur les disques de jeux, ne tient pas ses promesses. La différence est assez maigre entre les deux consoles ;
  • La batterie Pandora qui permettait de craquer la console de première génération ne fonctionne pas sur cette nouvelle PSP, qui est d’ailleurs dotée d’une nouvelle carte mère ;
  • L’autonomie semble effectivement meilleure sur la PSP Light & Slim ;
  • Le stick analogique est plus précis sur la nouvelle console ;
  • La finition est moins bonne sur la nouvelle console, qui dégage une moins grande impression de solidité ;
  • La possibilité de recharger la console par USB est une bonne amélioration, mais dommage qu’il faille activer l’USB à chaque fois ;
  • L’arrivée de nouveaux thèmes pour le XMB (Cross Media Bar) est un gadget agréable.

En clair, seule la présence d’une sortie TV peut éventuellement convaincre les joueurs qui possèdent déjà une PSP d’en changer, car cela préfigure certainement de l’arrivée d’un PSP Shop en WiFi avec des jeux ou contenus vidéos plus agréables à regarder sur grand écran. Le poids allégé et l’autonomie améliorée sont bien sûr des points positifs, mais qui dans la grande majorité des cas ne devraient pas justifier seuls l’achat d’une nouvelle console. Il s’agit clairement d’une légère mise à jour et non d’une PSP 2.0.


Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés