Difficile d’y voir clair dans les chiffres du Peer-to-Peer (P2P). Alors que Ellacoya Networks annonçait récemment une chute de la proportion du P2P dans le traffic Internet en faveur des nouveaux modes d’échange, en particulier en streaming, le cabinet allemand Ipoque serait en passe de révéler des chiffres impressionnants sur la bonne santé des réseaux de pair à pair dans le monde.

En effet selon Ars Technica qui publie les résultats préliminaires de l’étude qui sera présentée à la Conférence des Technologies Emergentes du MIT le mois prochain, le P2P représenterait en fonction des régions du globe de 50 à 90 % du traffic Internet. C’est au pire 13 points de mieux que les 37 % en moyenne annoncés par Ellacoya en juin dernier.

Au royaume du P2P, BitTorrent s’affirme comme roi. Le protocole de Bram Cohen représenterait entre 50 et 75 % du traffic P2P, ce qui en fait le protocole P2P le plus uniformément adopté. Le challenger eDonkey/eMule connaît quant à lui une utilisation beaucoup plus éparses en fonction des territoires, avec une proportion qui va de 5 à 50 % du traffic P2P.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés