Nous vous le disions la semaine dernière, la dernière mise à jour du firmware de la PlayStation inclue le programme Folding@home de recherche génétique. Et le moindre que l’on puisse dire, c’est que l’idée de Sony a eu un effet fantastique sur la puissance de calcul de ce programme de calcul distribué.

Depuis vendredi, plus de 30 000 utilisateurs auraient fait fonctionner Folding@Home sur leurs consoles, multipliant par trois la puissance de calcul totale du réseau. Chaque console connectée délivre en moyenne 0,016 TeraFLOP par PS3, contre 0,001 pour les ordinateurs traditionnels. Ainsi sur une puissance totale de 738 TeraFLOPS enregistrés dimanche, les PS3 comptaient à elles-seules pour 481 TeraFlops, soit plus de deux tiers de la puissance totale. Le projet Folding@Home étudie le pliage des protéines pour lutter contre des maladies comme Alzheimer ou Huntington, et certaines formes de cancers.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés