La perspective d'une sortie simultanée de Tigre et Dragon 2 au cinéma et sur Netflix ne plaît pas du tout aux exploitants de salles. Aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, plusieurs grandes chaînes s'opposent à cette initiative.

Il fallait s'y attendre. En annonçant que Tigre et Dragon 2 sera disponible sur Netflix le jour de sa sortie au cinéma, le service de vidéo à la demande sur abonnement (SVOD) a provoqué la colère des exploitants de salles aux États-Unis. Ces derniers s'opposent en effet au principe d'une sortie simultanée des longs-métrages au cinéma et en vidéo à la demande (VOD).

Quatre des principales chaînes américaines (AMC Entertainment, Regal Entertainment Group, Cinemark Theatres et Carmike Cinemas) ont fait savoir au magazine Variety qu'elles ne projetteront aucun film "day and date", c'est-à-dire dont la sortie survient en même temps au cinéma et en VOD.

Ce mouvement n'est pas propre aux États-Unis. Cineplex Divertissement, le plus grand exploitant de salles de cinéma du Canada, et Cineworld, le deuxième plus grand réseau de salles au Royaume-Uni, ont également fait savoir qu'ils ne proposeront pas la suite Tigre et Dragon si le film est proposé en même temps sur Netflix.

Tigre et Dragon 2, dont la sortie doit survenir le 28 août 2015, pourrait bien subir un véritable boycott, ce qui limitera drastiquement la nouvelle expérience que veut apporter Netflix. Interrogé en début de semaine, le responsable des contenus Ted Sarandos, considère qu'il s'agit là "de deux expériences différentes, comme aller au stade voir un match de football et le regarder à la télévision".

Tigre et Dragon 2 ne sera pas réalisé par Ang Lee, contrairement au premier volet. C'est Yuen Woo-Ping, notamment connu pour Tai-Chi Master et pour avoir chorégraphié les combats de Tigre et Dragon, qui sera derrière la caméra. Michelle Yeoh reprendra son rôle, tandis que de nouvelles têtes feront leur apparition, comme Donnie Yen.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés