Afin de proposer une expérience YouTube de qualité, Microsoft a développé une application mobile pour Windows Phone puisque Google ne l'a pas fait. Or, la firme de Mountain View a contrarié les plans du géant de Redmond en bloquant à distance l'accès à ce logiciel. Microsoft a dû revenir en arrière et limiter l'expérience à un accès via le navigateur web.

Lorsqu'un mobinaute souhaite se connecter à YouTube, il a le choix entre deux types d'accès : il peut utiliser le navigateur web de son téléphone et surfer sur la version mobile du site (m.youtube.com) ou bien lancer une application dédiée. Dans ce dernier cas, les plateformes de téléchargement peuvent accueillir la version officielle et des solutions alternatives. C'est le cas pour Android et iOS.

Concernant Windows Phone, la situation est quelque peu différente.  La boutique d'applications de Microsoft pour son système d'exploitation mobile propose effectivement des logiciels dédiés à YouTube, mais aucun n'est officiel. Et pour cause : la part de marché de l'O.S. n'a rien à avoir celle d'Android ou d'iOS. Google n'a donc manifestement pas pris le temps d'en concevoir une.

Dans l'absolu, ce n'est pas nécessairement un problème. Il existe en effet des programmes alternatifs qui sont en mesure de faire la même chose qu'une application officielle. C'est le cas par exemple de MetroTube, une application payante. De plus, Microsoft a cherché à développer lui-même une application mobile de YouTube pour son O.S., afin de rendre ce dernier plus attractif encore.

Les choses auraient pu en rester là. Sauf que cette application est devenue une pomme de discorde entre Microsoft et Google, le propriétaire de la plateforme vidéo. Et cette affaire dure depuis des mois, en témoigne une actualité publiée en début d'année "Google refuse toujours aux utilisateurs de Windows Phone le même accès à YouTube auquel ont ont droit les clients d'Apple et d'Android", écrivait un cadre de la firme.

Google cherche-t-il à nuire à Windows Phone, en pourrissant l'expérience qu'un usager peut en retirer ? C'est la critique voilée de Microsoft, qui note que la firme de Mountain View n'a pas le même comportement à l'égard d'Apple et de son iOS. Selon Microsoft, Google chercherait à éviter qu'il prenne son envol dans le mobile, car cela se traduirait mécaniquement par une baisse relative sa part de marché.

Ce serait également une riposte à l'existence de Bing, qui demeure aujourd'hui le plus sérieux rival au moteur de recherche de Google (Apple n'en propose pas). C'est en tout cas l'opinion de Microsoft.

Aujourd'hui, les relations entre Microsoft et Google sur ce terrain n'ont pas progressé. Selon les constations de Windows Phone Central, une mise à jour (3.2.0.0) a été mise en ligne lundi et il ne s'agit plus que d'un simple accès vers le site mobile de YouTube. Toutes les actions relatives à YouTube se dérouleront dans le navigateur du mobile et non dans une application adaptée.

Impossible de savoir si Microsoft et Google arriveront à s'entendre sur cette application mobile. Microsoft a en tout cas pris la solution la moins douloureuse, en fournissant un semblant d'application. Il n'avait guère le choix, vu les retours très énervés des utilisateurs dans les commentaires ou sur la note de l'application (dans la version américaine de la boutique et dans sa déclinaison française).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés