Google cherche-t-il à nuire à l'image de Windows Phone, en dégradant l'expérience de YouTube sur l'OS ? C'est ce que pense Microsoft, qui s'échine depuis deux ans à proposer un accès agréable à la plateforme de vidéos. Or, le géant de Redmond pense que le moteur de recherche s'efforce de nuire à Windows Phone parce que la société propose un moteur de recherche concurrent, Bing.

Au siège de Microsoft, à Redmond, le slogan de Google ferait bien rire les employés si la situation n'était pas potentiellement grave. Le géant de la recherche en ligne, qui se targue de ne pas être une société malveillante, est en effet suspecté d'exploiter ses services pour dégrader l'expérience des utilisateurs de Windows Phone, un système d'exploitation mobile concurrent d'Android.

Le vice-président et avocat général adjoint, Dave Heiner, a publié un article sur le blog Technet pour évoquer de façon générale les problèmes de concurrence et évoquer de façon précise le cas de YouTube sur la dernière mouture de Windows Phone. "Encore maintenant, Google refuse toujours aux utilisateurs de Windows Phone le même accès à YouTube auquel ont ont droit les clients d'Apple et d'Android".

D'après Microsoft, ce souci n'est pas apparu avec la sortie de Windows Phone 8. Des complications existaient déjà auparavant. "En 2010 et plus récemment, Google a empêché les nouveaux Windows Phone de Microsoft de fonctionner correctement avec YouTube", alors que la firme de Mountain View permet aux usagers sous Android ou iOS de profiter d'une expérience utilisateur élaborée et de multiples fonctionnalités.

Le géant américain des logiciels estime qu'il y a deux raisons expliquant pourquoi iOS peut accéder aux mêmes fonctionnalités de YouTube qu'Android. D'abord, iOS est un acteur de poids dans le marché des smartphones et, de ce fait, a beaucoup d'utilisateurs. Ensuite, il s'avère qu'Apple ne propose pas de moteur de recherche concurrent, contrairement à Microsoft qui a Bing.

Et la décision de pourrir Windows Phone aurait été prise en haut lieu, à en croire Microsoft. "Le mois dernier, nous avons appris de YouTube que les cadres supérieurs chez Google ont fait passé la consigne de ne pas permettre une expérience de top niveau pour YouTube sur les téléphones Windows". En conséquence, l'application actuelle est limitée à un ersatz de navigateur affichant la version web de YouTube.

Selon Microsoft, une plainte a été déposée en mars 2011 auprès de la Commission européenne, qui traite en particulier du droit de la consommation et des pratiques commerciales anticoncurrentielles. Aux États-Unis, c'est la Federal Trade Commission (FTC) qui s'occupe du dossier. Mais les rumeurs laissant entendre un accord entre la FTC et Google inquiète Microsoft, qui estime que tout n'est pas réglé.

Deux ans après l'apparition des problèmes entre YouTube et Windows Phone, le géant de Redmond espère que la FTC saura obliger Google à avoir une attitude normale envers lui et de l'autoriser enfin à accéder à des fonctionnalités comme la possibilité de parcourir les catégories, de noter et commenter les vidéos ou encore d'accéder aux métadonnées.

Pour Microsoft, c'est une situation déloyale car le comportement de Google prive ses clients d'un accès complet à YouTube, qui est l'un des services les plus populaires sur le web (il suffit de consulter les statistiques de fréquentation du site ou le nombre de fois où l'application mobile a été téléchargée depuis l'App Store ou Google Play).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés