Sony vient d'officialiser le départ de son PDG Howard Stringer. Il sera remplacé par l'actuel numéro deux Kazuo Hirai et deviendra président du conseil d'administration. Hirai s'appuiera sur ses bons résultats dans les divisions jeux et électronique grand public pour accompagner le virage entamé par la firme.

Sony vient d’annoncer le remplacement de son PDG. Howard Stringer, qui était à la tête du groupe depuis juin 2005 sera remplacé le 1er avril par Kazuo Hirai. Il restera néanmoins chez Sony comme président du conseil d’administration.

Hirai, l’actuel numéro deux de la firme, était préssenti à ce poste depuis plusieurs semaines. En effet, son travail sur les branches jeux vidéo et électronique grand public fut couronné de succès. Le virage entâmé par Sony pour homogénéiser ses gammes de téléviseurs, de consoles de jeu, de téléphones et de tablettes bénéficiera donc de son expérience.

Ce changement est également l’occasion pour Sony de repartir sur de bonnes bases. L’année 2011 ne fut pas très bonne notamment à cause du cours du Yen qui a freiné ses exportations. De plus, l’agressivité de ses concurrents LG et Samsung s’est accentuée l’an dernier.

Le nouveau PDG a donc affirmé que la firme devait « faire croître [son] activité centrale de l’électronique, à commencer par ce qui a trait à l’image numérique, aux télécommunications mobiles et aux jeux« . Le rachat des parts d’Ericsson dans leur joint-venture mobile, récemment validé par Bruxelles, appuie cette stratégie.

Howard Stringer fut le seul non-japonais à diriger Sony.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés