Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 13 Décembre 2011

Hadopi : couper les flux financiers du piratage peut-il vraiment fonctionner ? (MàJ)

L'Hadopi veut s'attaquer aux flux financiers pour lutter contre les plateformes de streaming et de téléchargement direct. Mais cette méthode risque d'être inefficace, et même dangereuse pour la souveraienté de l'Etat. Explications.

Mise à jour : Lundi, à l'occasion d'une conférence de la Coalition française pour la diversité culturelle, le ministre Frédéric Mitterrand a confirmé l'angle d'attaque demandé à l'Hadopi. "Sur le modèle de ce qui se fait aux États-Unis, [la Hadopi] va parallèlement s'efforcer de responsabiliser les intermédiaires qui commercent avec ces sites", a-t-il déclaré, selon les propos cités par PCInpact. "Les premiers résultats doivent être prêts d'ici février 2012. Il nous faut débattre en toute franchise de ces questions avec tous les intermédiaires concernés : je pense aux intermédiaires financiers, les sociétés de carte de paiement ou de micro paiement et aux réseaux publicitaires. La Hadopi m'a indiqué qu'elle organisait dans les prochaines semaines une table ronde réunissant ces acteurs. L'objectif est que chacun soit mis publiquement en face de ses responsabilités".

Article du 25 novembre 2011 -

C'est donc la nouvelle stratégie pour lutter contre le piratage. Résolument opposée au filtrage des flux réseau, l'Hadopi va s'attaquer aux flux financiers. C'est ce qu'elle laisse très fortement entendre dans son communiqué du jour, où elle dévoile son plan d'action contre les plateformes de streaming et de téléchargement direct, accusées de s'être "spécialisées dans l'exploitation massive de contenus illicites dont ils tirent des profits à leur seul bénéfice".

L'Hadopi veut en effet d'abord évaluer les "mesures juridiques et techniques existantes et leurs limites", puis se rapprocher des "intermédiaires qui contribuent à leur fonctionnement, dont notamment les établissements bancaires, intermédiaires de paiement ou de micro-paiement, et régies publicitaires". Une fois l'action technique au niveau des infrastructures écartée au vu des nombreuses "limites", ce qui sera le rôle du Lab Réseau & Technique de l'Hadopi, cette dernière pourra donc avancer toute la légitimité de s'attaquer aux intermédiaires financiers.

La méthode devrait être simple : ceux qui n'acceptent pas d'emblée de couper les vivres aux plateformes de streaming ou de téléchargement direct seront convoquées au tribunal sur les fondements de l'article L336-2 du Code de la Propriété Intellectuelle, qui dispose que le juge des référés peut ordonner "toutes mesures propres à prévenir ou à faire cesser une telle atteinte à un droit d'auteur ou un droit voisin, à l'encontre de toute personne susceptible de contribuer à y remédier". D'une souplesse inouie, cette disposition législative sera peut-être simplement modifiée à terme, pour permettre à l'Hadopi elle-même de saisir le tribunal, ce qui est pour le moment une exclusivité des ayants droit.

Mais s'attaquer aux flux financiers est-il réellement efficace ?

Depuis la lutte judiciaire déclenchée contre Napster il y a plus de dix ans, il est constant que les internautes et les éditeurs de solutions de partage d'œuvres ont toujours su s'adapter à l'environnement. Ce sont les demandes d'usages qui ont créé les plateformes de streaming et de téléchargement illégales, qui aujourd'hui génèrent des revenus. Si demain les plateformes de streaming et de téléchargement n'ont plus de ressources pour vivre, elles mourront. Mais les demandes d'usages resteront et seront satisfaites, soit par une offre légale réellement attractive, ce qui reste la clé maîtresse de la lutte contre le piratage, soit par de nouveaux services inventés par "les pirates" pour combler le vide.

Lorsque l'industrie du disque s'est attaquée à Kazaa, qui était une société commerciale, les internautes ont créé et amélioré ensemble eMule et BitTorrent, qui étaient des solutions P2P open-source sans tête contre qui porter plainte. Ils créeront demain des plateformes de streaming et de téléchargement direct open-source, basées sur des protocoles mieux sécurisés, décentralisés, qui n'auront pas besoin d'apports d'argent pour vivre. Ces plateformes auront même des avantages nouveaux, comme la possibilité d'héberger des blogs ou des réseaux sociaux non maîtrisés par des sociétés commerciales, ce que l'on commence à apercevoir avec la Freedom Box, qui connaîtra des clones.

Et si d'aventure les flux financiers restent nécessaires, c'est le pire cauchemar des Etats qui risque de se développer : les monnaies virtuelles. En 2011, BitCoin a connu une ascension fulgurante avec une promesse simple, d'élaboration d'une monnaie de troc qui n'est gérée par aucun intermédiaire, exclusivement en P2P. Cet argent ne peut faire l'objet d'aucune imposition, met en danger la souveraineté de l'Etat, et ne peut pas être régulé. Les flux financiers ne peuvent pas être bloqués. Le risque n'est pas si théorique qu'il peut paraître. Si elle peut facilement se développer dans l'univers numérique ("je te vends une application Android en BitCoin, j'achète un accès VPN en Bitcoins), la monnaie virtuelle connaît en effet déjà des applications dans les transactions matérielles. Des sites de produits bio, d'aliments pour chiens, de t-shirts, de parfums, ou de thé acceptent déjà les BitCoins, qu'ils utilisent pour acheter eux-mêmes autre chose. Le troc reste le troc, qu'il soit réalisé par l'intermédiaire d'euros, de dollars, de yuans ou de bitcoins.

Publié par Guillaume Champeau, le 13 Décembre 2011 à 10h20
 
43
Commentaires à propos de «Hadopi : couper les flux financiers du piratage peut-il vraiment fonctionner ? (MàJ)»
Inscrit le 05/09/2008
262 messages publiés
Sans aller aussi loin, au pire il y aura juste des intermédiaires dans des pays étrangers, qui réaliseront les achat sur les sites dont les flux sont bloqués en France non ?
Inscrit le 25/11/2011
12 messages publiés
Le lien "produits bio" est un 404, celui "t-shirts" vers un vendeur de High Tech.
Inscrit le 28/11/2008
3154 messages publiés
Le problème actuel c'est que le troc est indexé sur son équivalent monétaire officiel (euro par exemple). Mais on vit une époque très intéressante, où le troc aurait le pouvoir de valoriser le travail et non la spéculation boursière. Et va donc payer des impôts à l'Etat sous forme de carottes de ton jardin, tiens ! C'est un moyen d'insuffler de la démocratie dans les échanges monétaires.

ps: s'il vous venait l'envie de m'envoyer des bitcoins, voilà mon adresse "blogueur"
1GiDSNnCQpaXXYcruG5Eg7voHupdJLE8YE

Par Flattr, voir ci-dessous.
Arkados, le 25/11/2011 - 19:25
Mais on vit une époque très intéressante, où le troc aurait le pouvoir de valoriser le travail et non la spéculation boursière.

C'est un beau rêve, mais assez peu réaliste:
En date du 7 février 2011, vous pouviez acheter des Bitcoins à 1 Bitcoin = 0.88 $US6,7 soit 0.61 ¤8. Par contre, il ne faut pas seulement regarder le taux de conversion, mais aussi tous les biens qu'il est possible d'obtenir9,10.

En date du 9 août 2011, la valeur du Bitcoin est de 5,36 ¤. En date du 11 août 2011, la valeur est de 7,05¤. En date du 2 octobre 2011, la valeur est de 3,84¤.

Avec de telles fluctuations, les traders doivent s'en donner à coeur joie

Mais le concept est intéressant, très intéressant.
Il est cependant dommage que la plupart des sites donnés en exemple ne fonctionnent pas ou ont cessé l'usage des Bitcoins (qui a d'ailleurs subit une attaque informatique).
Cette initiative mériterait de connaitre le succès, quelqu'un l'a-t-il déjà utilisé et pourrait en parler ?

l'article de WIkipedia est très intéressant:
http://fr.wikipedia....es_et_critiques
[message édité par WickedFaith le 25/11/2011 à 22:13 ]
Inscrit le 17/03/2009
170 messages publiés
Ont ils pensé a la possibilité que tout cela ne serve a rien...
Juste parce qu'ils vont dégager dans 6 mois, et que la donne sera differente (ou pas)...
Inscrit le 21/03/2009
1765 messages publiés
Ca a eu de l'effet sur wikileaks. http://wikileaks.org/

Mais ca c'est hors de portée de la petite hadopi,

Et aussi ce n'est pas dans l'intérêt des banques : J'imagine que les megaupload et autres brassent pas mal d'argent.
[message édité par identifiant le 25/11/2011 à 19:34 ]
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!
Inscrit le 10/06/2011
1063 messages publiés
Vidéoclub ?! TA GUEULE !!!!!!!!!!!!!!
Inscrit le 30/04/2010
688 messages publiés
Sovereign, le 25/11/2011 - 19:53
Vidéoclub ?! TA GUEULE !!!!!!!!!!!!!!


Exactement ce que je me suis dit lol
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Justement , Videoclub ; j'ai récupéré quelque chose qui va te regonfler le moral ... mais tu un des derniers mohicans d'une époque révolue .
http://www.lavenir.n...ticleid=9134322

Revenons au débat : s'attaquer aux flux financiers du streaming ; c'est encore jouer les fiers à bras ; Hadopi ! Don Quichotte a des émules en ce moment ...
Inscrit le 08/01/2003
3064 messages publiés
Mais j'aimerai qu'ils m'expliquent comment ils vont obliger les régies publicitaires étrangères à arrêter de sponsoriser des sites étrangers.

Cela ne va donc concerner que les régies françaises et du coup ça entraîne un défaut de compétitivité non?
Inscrit le 19/10/2009
6427 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/11/2011 - 19:44
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!


Défendre ?
Mais sans rire, tu poses ton cerveau à chaque fois avant de poster, vidéogogue ?

Ah ben non, pour la peine, sur ce coup là, pas honte du tout de se foutre de taggle, mon pôv' vidéogag...
Inscrit le 21/12/2005
1363 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/11/2011 - 19:44
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!


Toute facon en quoi ca te concerne ? Tu bosses pas, tu tiens un video-club.
Inscrit le 17/02/2009
1144 messages publiés
"Ce sont les demandes d'usages qui ont créé les plateformes de streaming et de téléchargement légal" Légal? Ce n'est pas plutôt "direct"?
Inscrit le 02/03/2010
1106 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/11/2011 - 19:44
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!

La multiplication des points d'exclamations n'induit pas celles des neurones. Nous en avons là un exemple éclatant. En fait, et même si au départ on n'adhère pas forcément à une idée, à un concept, voir de quelle manière toi tu pars en guerre contre, donne envie de s'y ranger. En clair, Vidéotroll, chque fois que tu gueules contre quelque chose, tu lui insuffles davantage de pouvoir: c'est ce qui se passe quand on rallie une majorité contre soi. Marrant, moi ça me rappelle quelqu'un.
Inscrit le 16/06/2009
336 messages publiés
Il est clair que les site de streaming se font du blé sur le dos des artistes, mais les producteurs aussi, et les ISP, etc... toute la chaine, y compris le vendeur de pop-corn au cinoch, se fait du blé sur le dos des artistes...
alors dans le fond, on se demande qui taxer hein...

pour ce qui est du bitcoin, c'est en effet un exemple de ce qui devrais se développer.
mais dans le fond, ça se fera, hadopi ou pas, dans un avenir plus ou moins proche, avec comme motivation non pas de contourner la loi mais bien de survie générale.
Le système financier actuel étant un total fiasco, il est urgent de changer de paradigme et d'adopter des comportements un minimum réfléchis.

p.ex. une monnaie p2p qui s'inspire des "droits" du logiciel libre,
permettant aux gens de
- produire dans la monnaie
- échanger dans la monnaie
- connaitre les rêgles du jeu

ces trois droits ne sont pas respectés dans le système actuel.
cette réflection théorique et pratique a le grand mérite de reposer bien des questions et d'apporter un bon début de solution (et pas qu'un gadget technologique comme le bitcoin, qui est un système bien drôle pour les geek, mais complètement foireux économiquement parlant...)

www.creationmonetaire.info/2011/06/theorie-relative-de-la-monnaie-20.html
Inscrit le 16/06/2009
336 messages publiés
au fait, dans mon quartier, il y a 2 video-clubs ... !!! et ils tiennent bon... !!
leur secret ? un DVD ça coute 3€ ... à l'achat... sur un DVDR, version rip.!
ils ont toute les nouveautés, y compris celles qui sont encore à l'affiche... (voire parfois avant)
leur secret ? les screeners et autres joyeuseté qu'on trouve sur Internet !!!
pourquoi ça marche ?
parce que, comme les sites "de streaming" (les portails en fait), ils fournissent un service de sélection et de présentation au public, qui trouve plus facile d'aller au videoclub que de passer 3 jours à télécharger une même version en P2P, ou qui ne sait pas se servir d'un pc...
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Olm-N, le 25/11/2011 - 22:07
Il est clair que les site de streaming se font du blé sur le dos des artistes, mais les producteurs aussi, et les ISP, etc... toute la chaine, y compris le vendeur de pop-corn au cinoch, se fait du blé sur le dos des artistes...
alors dans le fond, on se demande qui taxer hein...

Faut pas faire une fixation sur les artistes (musique, cinéma) ... Les maisons d'édition de jeux vidéos ou logiciels ouvrent beaucoup moins leur gueule sur ce sujet, pourtant, on ne peut pas dire que les gens achètent massivement leurs licences pour les logiciels.
Quant aux musiciens, certains ne touchent strictement rien sur les ventes numériques (les petits nouveaux).
Les fausses vérités du gvt, ils peuvent se les garder.
[message édité par P.Olisbo le 25/11/2011 à 22:49 ]
Inscrit le 23/09/2008
1745 messages publiés
"Et si d'aventure les flux financiers restent nécessaires, c'est le pire cauchemar des Etats qui risque de se développer : les monnaies virtuelles."

Cela n'a aucune importance, car comme beaucoup d'états ne battent plus eux-mêmes leur monnaie, celle-ci est déjà virtuelle. C'est comme cela que les banque peut prêter 6 fois plus d'argent qu'elle n'en possèdent (et donc toucher autant de fois les intérêts).
Inscrit le 03/06/2010
133 messages publiés
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!


Profiter de la création des autres, j'appel pas ça bosser.
Inscrit le 10/03/2009
492 messages publiés
heu je dis peut être une connerie mais avant de couper les flux financiers il faut d'abord que les sites en question soit reconnu comme illégaux, hors la plupart de ces sites respectent la loi ( avec beaucoup de mauvaise volonté il est vrai )
Inscrit le 28/06/2006
2713 messages publiés
"Le troc reste le troc, qu'il soit réalisé par l'intermédiaire d'euros, de dollars, de yuans ou de bitcoins."


En France quand le troc devient répétitif ou se base sur une activité professionnelle, en s'appuyant sur une monnaie alternative, il est alors soumis à la TVA. ( Le SEL - Aspect légal )
Inscrit le 06/04/2011
3796 messages publiés
deadspool, le 25/11/2011 - 22:51
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!


Profiter de la création des autres, j'appel pas ça bosser.

Pagny a fait son dernier disque avec les chansons des autres , Trop dur le travail LOL
et Le normand une nouvelle compil avec ses anciens tubes mais dans un ordre différent , trop crevant LOL
[message édité par dannyel le 26/11/2011 à 00:32 ]
Inscrit le 29/09/2009
559 messages publiés
Ils peuvent nous ôter la vie... Mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté. Tous les sites meurent un jour mais peu d'entre eux vivent vraiment.
[message édité par huygens le 26/11/2011 à 07:13 ]
Inscrit le 05/03/2008
805 messages publiés
La république "des mallettes" qui veut moraliser ceux qui font de l'argent sur le DLL, je me mare. Allez Megaupload, une petite mallette au bon endroit et le probléme est résolu!
Inscrit le 31/03/2009
623 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/11/2011 - 19:44
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!


Tu es encore là toi ?
Inscrit le 30/04/2010
688 messages publiés
bug
[message édité par erak le 26/11/2011 à 19:25 ]
Inscrit le 22/12/2009
464 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/11/2011 - 19:44
je vois que Numérama préfére defendre le streaming illégal, le vrai visage des soit disant pirate éclate au grand jour, le vol à qui mieux mieux au dépend de ceux qui bossent, belle mentalité!!! mais vous n'avez pas honte !!!!!!!!!!!!!!!!

et revoilà l'animateur des forums de Numerama..
une petite provoc en début de commentaire, pour troller et zhou ..
on ne le revoit plus..

quel marrant ce v****cul.b.. impayable, tellement prévisible... :-))
Inscrit le 17/03/2008
2596 messages publiés
A titre personnel je pense que l'aspect financier est effectivement le moyen le plus efficace pour un état de s'attaquer à un site, quel qu'il soit - on l'a vu avec wikileaks.

Donc Frédo et HADOPI ont au moins compris ça: Que la solution ne peux pas être technique (ou, plus exactement, ne peux pas être un système déployé à grande échelle).

Ca implique que, *pour le moment*, ils ont cessé de penser à s'attaquer à la neutralité du net. Et pour moi c'est ça l'important.

Concernant l'aspect financier des choses, il y aura TOUJOURS moyen de faire quelque chose.

Par exemple, déjà, sauf erreur de ma part il suffirais de passer par un VPN étranger pour le paiement également. Après, il y a pas mal de cartes pré-payées style "pay-safe" qu'on achète chez le buraliste, et qu'on utilise ensuite anonymement sur le net. Ca commence déjà à être utilisé pour les forums et les sites de trackers torrents.


Au niveau technique: A l'heure actuelle, le problème des sites de streaming c'est le stockage. Une idée possible serais de financer en commun une infra de type Amazon S3 chiffrée, partagées entre des milliers de sites en front-end, avec chacun un financement séparé (puisque avec amazon S3 on paye à la quantité utilisé).

Les moyens ne manquent pas.

Le problème est ailleurs: A partir du moment où UNE copie d'un fichier est disponible quelque part sur une machine reliée à Internet, il est *impossible*, par nature, d'en restreindre la diffusion.

Le même problème se pose pour la musique, les films, les documents comptables des sociétés, ... A partir du moment où le nombre de gens intéressés est suffisant et les motivations assez intéressantes, le fichier sera copié une fois, puis deux, puis quatre, puis huit, puis seize, et etc..... et ce indépendamment des lois, des règles, et des techniques de protections.

Une fois ce concept posé comme une évidence, la question reste entière.
Comment financer la création, si tel est ce que nous voulons collectivement ?




A ma connaissance, il n'y a pas UNE proposition de la HADOPI sur ce sujet. Et pas une qui tienne la route face au principe technique énoncé ci-dessus.
Inscrit le 13/05/2010
65 messages publiés
Quand on voit ce que certaines banques financent ( http://www.amisdelat...e-notation.html ), et la priorité du gouvernement c'est le piratage ??? C'est vraiment gerbant...

edit : pas la priorité du gouvernement pardon, celle de la Hadopi. En espérant que cette proposition ne passera pas avant que ne cessent les financements de l'exploitation des sables bitumineux, les spoliations de terre çà et là, etc, etc.
[message édité par nico45 le 27/11/2011 à 17:29 ]
Inscrit le 18/02/2009
521 messages publiés
Si les Majors avaient réfléchis et pris le train numérique, ils auraient bénéficié de cette manne d'argent qui va maintenant aux sites de streaming qui eux donnent aux client ce que le client veut acheter.

le commerce, c'est cela : tu vends quelques chose que l'autre veut acheter; pas essayer de forcer quelque chose dont personne ne veut ou trop cher.
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Dans une autre vie, VIDEOCLUB a été trader, pour preuve, il est encore shooté au polonium ce matin.
dannyel, le 26/11/2011 - 00:28
Pagny a fait son dernier disque avec les chansons des autres , Trop dur le travail LOL
et Le normand une nouvelle compil avec ses anciens tubes mais dans un ordre différent , trop crevant LOL

Didier Super les a tous coiffé au poteau avec son CD "Vaut mieux en rire que de s'en foutre 2."
Et encore, lui, c'était les même chansons, certes, mais en orchestral (pour les vieux comme il dit), comme quoi, il y avait plus de travail que les deux autre.
[message édité par Zergy le 28/11/2011 à 11:57 ]
Inscrit le 04/05/2009
803 messages publiés
CandyFana, le 27/11/2011 - 18:10
Si les Majors avaient réfléchis et pris le train numérique, ils auraient bénéficié de cette manne d'argent qui va maintenant aux sites de streaming qui eux donnent aux client ce que le client veut acheter.

le commerce, c'est cela : tu vends quelques chose que l'autre veut acheter; pas essayer de forcer quelque chose dont personne ne veut ou trop cher.



Exactement, ils ont su cerné ce que les clients voulaient et ce qu'ils voulaient bien dépenser pour ça. Alors que les major en sont encore à "il faut que les gens achètent à ce prix là et pas moins cher" ce qui est totalement anti-comercial.

C'est l'offre qui s'adapte à la demande et pas la demande qui s'adapte à l'offre, c'est pourtant pas compliqué, ça tient en une phrase.
Inscrit le 24/02/2006
5676 messages publiés
Article chez Ecrans;

http://www.ecrans.fr...ming,13486.html

Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la Commission de protection des droits de l'Hadopi, prendra en charge les trois volets de cette mission : évaluation, discussion, adaptation. Les résultats devront être, c'est promis, " conduits et exposés en toute transparence ".
Inscrit le 07/06/2009
233 messages publiés
WickedFaith, le 25/11/2011 - 22:11
Arkados, le 25/11/2011 - 19:25
Mais on vit une époque très intéressante, où le troc aurait le pouvoir de valoriser le travail et non la spéculation boursière.

C'est un beau rêve, mais assez peu réaliste:
En date du 7 février 2011, vous pouviez acheter des Bitcoins à 1 Bitcoin = 0.88 $US6,7 soit 0.61 €8. Par contre, il ne faut pas seulement regarder le taux de conversion, mais aussi tous les biens qu'il est possible d'obtenir9,10.

En date du 9 août 2011, la valeur du Bitcoin est de 5,36 €. En date du 11 août 2011, la valeur est de 7,05€. En date du 2 octobre 2011, la valeur est de 3,84€.

Avec de telles fluctuations, les traders doivent s'en donner à coeur joie

Mais le concept est intéressant, très intéressant.
Il est cependant dommage que la plupart des sites donnés en exemple ne fonctionnent pas ou ont cessé l'usage des Bitcoins (qui a d'ailleurs subit une attaque informatique).
Cette initiative mériterait de connaitre le succès, quelqu'un l'a-t-il déjà utilisé et pourrait en parler ?

l'article de WIkipedia est très intéressant:
http://fr.wikipedia....es_et_critiques


Exact, mais rien ne t'oblige à thésauriser du bitcoin. Exemple: j'achete pour 10$ de BT, les envoie à mon correspondant, qui les reconvertit immédiatement en (approximativement) 10$. Résultat: un flux financier indétectable, avec du dollar aux deux bouts.
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
identifiant, le 25/11/2011 - 19:31
Ca a eu de l'effet sur wikileaks. http://wikileaks.org/
Mais ca c'est hors de portée de la petite hadopi,

Et aussi ce n'est pas dans l'intérêt des banques : J'imagine que les megaupload et autres brassent pas mal d'argent.
Justement. Alors que wilileaks ne brassait rien. Un monde de différence surtout à un moment où les banques cherchent de l'argent !
Inscrit le 02/10/2006
210 messages publiés
Il y a ceux qui partagent la culture, et ceux qui en fonts un business sur le dos des artistes. Le pirate n'est pas celui qui partage.
Inscrit le 20/09/2009
6096 messages publiés


Pourquoi vous-vous posez toutes ces questions ? Cela ne sert plus à rien puisque Frédéric Mitterrand a dit qu'on " a réduit le piratage d'une manière considérable ".

Bref, les pirates, c'est déjà du passé. Donc vous vous cassez la tête pour rien.
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
L'objectif est que chacun soit mis publiquement en face de ses responsabilités


nous raconte M Frédéric Mitterrand le pédophile.
On te coupera la bite et les couilles.
Inscrit le 11/06/2010
163 messages publiés
La question est plutôt : "Hadopi peut-elle couper les flux financiers de sites qui ne sont même pas enregistrés en France ?" La réponse est non évidemment. Vous voyez Hadopi contraindre Paypal à fermer des comptes de wareziens ? Même pas en rêve.
[message édité par Max Torrent le 13/12/2011 à 13:43 ]
Inscrit le 17/05/2012
4 messages publiés
Al29300, le 25/11/2011 - 20:16
[...]
Don Quichotte a des émules en ce moment ...

"émules" ? Il a dit "eMule" : j'en tiens un, chef ! :-))
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
Parfait, qu'ils fassent le ménage.

Les flux financiers pourrissent le piratage et le mouvement Hacker.

La gratuité est absolument fondamentale pour que le mouvement reste révolutionnaire et progressiste.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8