Michou, qui organise la version Internet de Danse avec les stars, a annoncé à sa communauté que la finale de l’émission serait diffusée sur TF1 en seconde partie de soirée. Nombreuses sont les personnes à s’offusquer de cette décision, perçue comme une victoire de la télévision traditionnelle sur Twitch.

« La finale du coup, vous l’avez entendu, dinguerie, c’est sur TF1 ».

En prononçant cette phrase, Michou n’est pas dupe. Depuis l’annonce de la création de Danse avec les stars d’Internet, un dérivé de l’émission Danse avec les stars qui met en scène des créateurs du web avec un ton plus détendu, le streamer français est sous le feu des critiques. Certains lui reprochent de plagier un concept, de manquer d’inventivité, de rapprocher la télévision de Twitch ou de donner de la crédibilité à TF1.

Cette guerre entre une partie de la jeunesse et la télévision linéaire ne date pas d’hier, même s’il convient de rappeler qu’une majorité des jeunes ne diabolise pas la télévision. Au contraire, ils sont nombreux à la regarder régulièrement. C’est dans ce cadre qu’il a été annoncé que la finale de DALSI, prévue le 29 mars, ne sera pas diffusée sur la chaîne Twitch de Michou mais sur TF1, après le vrai DALS.

Un revirement ? Celles et ceux qui s’offusquent manquent de discernement sur la nature de l’émission.

Danse avec les stars d’Internet aide à promouvoir TF1+

Depuis l’annonce de la création de l’émission, une forme d’incompréhension règne sur les réseaux sociaux. Une partie des fans de Michou a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une initiative maison, sans lien avec la vraie émission (Michou a lui-même participé à Danse avec les stars et partage sa vie avec Elsa Bois, une danseuse du programme).

En réalité, Danse avec les stars d’Internet est, depuis le début, une création TF1. Un communiqué publié par la première chaîne d’Europe le 1ᵉʳ mars le confirme : DALSI est « une déclinaison d’une des plus grandes franchises de divertissement avec des stars d’internet ». L’émission avait été initialement présentée comme une production en streaming sur Twitch et sur… TF1+.

De la tecktonik dans Danse avec les stars ?  // Source : TF1
De la tektonik dans Danse avec les stars ? // Source : TF1

TF1+ est le service de streaming financé par la publicité et lancé par TF1 début janvier. Les enjeux sont importants pour le groupe, qui ne veut pas laisser le marché de la publicité en ligne à Netflix et Amazon. La première chaîne souhaite faire de TF1+ un réflexe, en incitant les jeunes en quête d’un contenu à la demande à se rendre dans l’application, plutôt que sur Netflix, YouTube ou Twitch.

En ayant ces éléments en tête, le sort de Danse avec les stars d’Internet devient évident. Aller chercher Michou et sa communauté est un coup habile de TF1, qui rediffuse l’émission en exclusivité sur TF1+ (il faut s’inscrire pour y accéder). Consciente du succès de DALSI sur le net, la chaîne tente sans surprise d’en tirer profit en diffusant la finale sur son antenne traditionnelle, tout en misant sur le fait que des personnes s’inscriront à TF1+ pour la regarder en direct. Un partenariat gagnant-gagnant, avec l’appui de BBC Studios France.

Opposer la télévision à Twitch n’a pas de sens

Cela étant dit, Michou concentre de nombreuses critiques parce que, depuis des années, des créateurs d’Internet ont été régulièrement été vus comme plus inventifs et créatifs dans l’audiovisuel, en tout cas par rapport à la TV traditionnelle, perçue comme plus sclérosée et vieillotte — les stars du web ont également joué de ce contraste.

Un groupe comme TF1 représente, pour un certain nombre d’internautes, une chaîne qui ne pense qu’à l’argent et à la publicité — la petite phrase de Patrick Le Lay sur le temps de cerveau humain disponible n’arrangeant rien et donnant du grain à moudre aux contempteurs du média. Elle serait aussi une chaîne s’adressant aux personnes plus âgées, méprisant donc les plus jeunes. Un raccourci erroné, qui s’est toutefois amplifié à cause de plusieurs incidents, comme l’interview de Squeezie chez Thierry Ardisson (sur Canal+) en 2017.

Sur TF1+, l'émission de Michou est juste à côté du vrai DALS.
Sur TF1+, l’émission de Michou est juste à côté du vrai DALS. // Source : Capture Numerama

Pourtant, la télévision linéaire et Twitch peuvent cohabiter et leurs publics ne sont pas toujours les mêmes.

L’idée selon laquelle plus personne ne regarde la télévision est fausse, au même titre que celle selon laquelle Twitch est beaucoup plus puissant que la télévision aujourd’hui. Le GP Explorer est un succès admirable et mérité, mais seul le canal de diffusion qui change fondamentalement. Les équipes de production, elles, sont les mêmes. C’est la même chose pour DALSI, qui profite du plateau de DALS, d’une partie de ses équipes, de son jury et de ses mécaniques. Le canal de diffusion est seulement la dernière étape.

Pour TF1, la diffusion de l’émission de Michou en seconde partie de soirée est un test. Les expériences récentes de crossover entre le monde de la télé et celui d’Internet ont prouvé que ce qui fait le succès de l’un fait rarement le succès de l’autre. Les interviews des youtubeurs à la télé, par exemple, sont souvent de grands flops d’audience. DALSI, qui s’appuie sur une mécanique télé, avec des personnes méconnues d’une partie du public de TF1, est un bon test.

Natoo et Anthony Colette. // Source : TF1
Natoo et Anthony Colette. // Source : TF1

Détester Danse avec les stars d’Internet à cause de sa diffusion sur TF1 et TF1+ est un caprice, même si l’on peut déplorer la disparition du tchat dans la mécanique de l’émission.

Regarder l’émission sur Twitch ou à la télé revient finalement au même : faire la promotion d’un format détenu par TF1, en plus de regarder des créateurs que l’on apprécie sur un parquet de danse. Et sa diffusion sur TF1 n’empêche pas les créateurs de proposer leurs propres vidéos annexes sur leurs chaînes.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !