Les tensions entre Apple et Samsung vont-elles se dissiper ? Samsung a proposé à Apple un accord amiable qui lui permettrait de commercialiser sa tablette malgré le conflit australien qui les oppose. Apple a indiqué que cette proposition sera étudiée.

Depuis maintenant plusieurs mois, Apple et Samsung sont engagés dans une guerre commerciale sans merci dont l’objectif est de conforter leur assise dans le secteur des smartphones et des tablettes numériques. Pour y parvenir, les deux entreprises ne s’épargnent donc aucun coup et ont réussi l’exploit de s’engluer dans de multiples procédures, en s’accusant mutuellement de violation de brevets.

Des plaintes croisées ont ainsi été déposées dans une dizaine de pays et plusieurs procès sont actuellement en cours. C’est le cas de l’Australie, où Samsung avait été contraint en août de suspendre la commercialisation et la promotion de sa tablette tactile, le Galaxy Tab 10.1, le temps pour les deux sociétés high-tech de trouver un terrain d’entente pour solutionner durablement leur dispute.

À cet instant, Apple et Samsung sont encore loin d’être en mesure de faire la paix. Néanmoins, se dirige-t-on progressivement vers une résolution du conflit opposant les deux firmes, au moins sur le marché australien ? C’est le souhait de la société sud-coréenne. Cette dernière a fait une proposition à Apple afin de résoudre leur conflit en Australie. La firme de Cupertino a fait savoir de son côté qu’elle allait y réfléchir.

« Je ne peux pas promettre quand je vais prendre une décision. Je vais essayer de la communiquer dès que possible » a expliqué à Reuters l’avocat d’Apple. Le géant américain n’est pas donc pas à première vue farouchement opposé à tout accord à l’amiable entre les deux parties. Apple doit en effet considérer l’offre, dont les détails n’ont pas été divulgués, et déterminer si elle constitue une bonne contrepartie.

Le désir de trouver un terrain d’entente n’est pas une totale surprise. Samsung avait déjà manifesté sa volonté de coopérer dans le conflit qui l’oppose à Apple, en acceptant en particulier de retirer deux fonctionnalités de la tablette Galaxy Tab 10.1 commercialisée en Australie. De cette manière, Samsung a réduit son exposition aux griefs d’Apple en matière de propriété intellectuelle.

Et comme dit l’adage, mieux vaut un mauvais arrangement qu’un bon procès. Toute la question est de savoir ce que va préférer Apple et quelles conséquences cela va avoir sur le marché australien des tablettes numériques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés