Dans une interview au Point, MegaVideo/MegaUpload renouvelle ses critiques contre Orange, qu'il accuse de brider intentionnellement le trafic avec Cogent, l'un de ses principaux fournisseurs de bande passante. Il confesse au passage une alliance de circonstance avec le prestataire technique, qui n'avait jusqu'à présent aucun moyen de pression public contre l'opérateur historique. "Des millions de clients d'Orange verront notre avertissement", prévient le site de streaming et de téléchargement.

L’affaire MegaVideo/Orange continue, et nous commençons à y voir plus clair. Rappelons d’abord les épisodes précédents :

  1. Dans la soirée et la nuit du mercredi 12 janvier, MegaVideo affiche un pop-up à ses clients Orange, pour accuser le FAI de brider la bande passante et d’être responsable d’une mauvaise qualité de service. Il incite les abonnés concernés à appeler Orange et à menacer de changer d’opérateur ;
  2. Le lendemain, jeudi 13 janvier au soir, Orange nous invite à une conférence téléphonique qui sonne comme une réunion de crise, pour s’offusquer du « dénigrement » dont il ferait part, et renvoie la balle à MegaVideo qu’il accuse de ne pas vouloir faire appel à des prestataires d’hébergement plus chers, qui disposent d’une meilleure connectivité. Il invite MegaVideo à avoir recours à d’autres sociétés que Cogent et TATA, deux intermédiaires qui semblent poser particulièrement problème à Orange ;
  3. Le vendredi 14 janvier, Cogent contacte Numerama, et se dit à son tour « dénigré » par Orange. Il prend le partie de son client MegaVideo, et nous explique qu‘Orange refuse depuis plusieurs années d’augmenter la capacité de sa connectivité avec Cogent, et qu’il dégrade intentionnellement la qualité du service offert à ses abonnés.

Quatrième épisode dimanche, dans Le Point. Bonnie Lam, porte-parole de MegaUpload (MegaVideo), avoue sans détour que le pop-up affiché à ses clients Orange vise à aider Cogent dans ses négociations, qui sont au point mort. « France Télécom s’en est sorti jusqu’à présent, car Cogent n’a aucun moyen de communiquer avec les utilisateurs finaux de son réseau. Mais Megaupload peut : nous avons 45 millions de visiteurs uniques chaque jour sur nos sites, et des millions de clients de France Télécom les visitent quotidiennement« , reconnaît-elle.

« France Télécom dit à ses clients qu’ils achètent du carburant de haute qualité, mais en réalité ce qu’ils ont, c’est un mauvais diesel (…) Quel manque de professionnalisme et de reconnaissance de leur part de vouloir nous faire payer ! La réalité, c’est qu’ils n’ont pas assez de capacité réseau (ports) avec notre fournisseur de transit. Cogent est l’un des plus grands fournisseurs de trafic internet au monde, avec environ 20 % du trafic mondial. France Télécom pense sérieusement qu’ils peuvent se contenter d’une mauvaise connectivité avec 20 % de l’Internet ?« 

Alors qu’Orange a menacé de porter plainte si le message réapparaissait, MegaVideo dit ne pas avoir peur. « Nous allons nous battre pour nos utilisateurs« , assure la société basée à Honk-Kong. « Des millions de clients d’Orange verront notre avertissement jusqu’à ce que France Télécom fournisse des capacités de connexion suffisantes à Cogent (…) Si tous les utilisateurs de France Télécom se plaignent, ils obtiendront ce pour quoi ils paient : du haut débit et une haute qualité de connexion vers tout l’Internet« .

Bientôt le 5ème épisode…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés