Pour se dégager de l'influence des opérateurs, Apple aurait conclu un partenariat avec une société spécialisée dans les cartes à puce. La firme de Cupertino aimerait embarquer sa propre carte SIM dans ses appareils mobiles pour reprendre la main sur la distribution de ses produits.

C’est une évolution qui ne fera certainement pas les affaires des opérateurs télécoms. Selon une information de Giga OM, Apple aimerait se dégager un peu plus de leur influence en développant sa propre carte SIM. La firme de Cupertino aurait conclu un partenariat avec Gemalto, une entreprise spécialisée dans le domaine des cartes à puce, pour y parvenir.

L’objectif d’Apple serait de marginaliser le rôle des opérateurs dans la chaîne de distribution. L’utilisateur pourrait acquérir un iPhone directement sur l’App Store, puis activer l’opérateur de son choix via une application dédiée ou en le contactant directement. Selon Giga OM, des représentants d’opérateurs européens ont fait le déplacement jusqu’en Californie pour évoquer les nouvelles ambitions d’Apple.

Concrètement, la carte SIM conçue par Gemalto disposerait d’une partie ROM avec des informations liées à la sécurité et aux données techniques du réseau. L’autre partie, en flash, serait destinée à récupérer les informations concernant l’opérateur télécom.

La grande popularité de l’iPhone auprès des consommateurs sera un atout de taille pour Apple. Si des opérateurs résistent, la firme de Cupertino pourra toujours prendre des mesures de rétorsion, au moins temporairement, pour les obliger à rentrer dans le rang. Par exemple, Apple pourrait priver les opérateurs récalcitrants des prochains modèles d’iPhone.

Contacté par Les Echos, un représentant d’Orange a botté en touche. « Nous ne pouvons commenter, confirmer ou nier l’existence d’un tel projet. Nous considérons que le succès de l’iPhone est dû pour une large part au modèle de subventionnement par les opérateurs, ce que même Apple reconnaît« . Reste à savoir si la firme de Cupertino parviendra à se dégager des opérateurs tout en continuant à profiter de leurs subventions. Ce serait alors un coup de maître !

( photo : BY-SA )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés