L'INA et Dailymotion ont signé un accord sur l'hébergement de 50 000 archives sur la plate-forme vidéo. L'INA espère ainsi accroître sa visibilité auprès des internautes, tandis que Dailymotion héberge de nouveaux contenus. Par le passé, Dailymotion et l'INA ont coopéré sur un système de marquage numérique.

Deuxième plate-forme vidéo au monde, Dailymotion va prochainement élargir son partenariat avec l’Institut National de l’Audiovisuel (INA). En effet, ce dernier a annoncé aujourd’hui la mise en place d’un accord entre les deux structures afin d’assurer l’hébergement de 50 000 vidéos sur Dailymotion. L’accord concerne « notamment tous les journaux télévisés français de 1971 à 2008« , a expliqué l’INA.

La chaîne de l’INA sur Dailymotion, qui compte déjà plus de 12 400 vidéos, devrait rapidement voir son catalogue enrichi de programmes courts et d’extraits de fiction, d’humour, de jeux ou de magazines. « L’accord qui vient d’être signé élargit l’audience de nos vidéos, notamment aux plus jeunes » a expliqué Mathieu Gallet, directeur général de l’INA, dans des propos cités par l’AFP.

« En nous choisissant pour mettre en avant son extraordinaire collection d?images, l’INA permet à Dailymotion de franchir une étape décisive dans son développement en tant qu’espace privilégié de rencontre entre les créateurs et les internautes » a commenté de son côté Cédric Tournay, directeur général de Dailymotion.

Les liens qui unissent Dailymotion et l’INA ne sont pas récents. En 2007, la plate-forme vidéo annonçait le support du marquage numérique conçu par l’Institut National de l’Audiovisuel. Intitulée Signature, cette technologie permet la reconnaissance et le blocage de vidéos envoyées en ligne, si ces dernières sont marquées d’une empreinte.

La mise en place d’un filtrage en amont permet à Dailymotion de se présenter comme un interlocuteur crédible et sérieux auprès des producteurs de contenus. En effet, le paysage audiovisuel français aborde les plates-formes vidéos avec une certaine prudence. Ces dernières ont souvent été considérées comme des vecteurs conciliants avec le piratage. Plusieurs affaires judiciaires ont d’ailleurs conduit Dailymotion devant les tribunaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés