Selon une enquête de la BBC organisée dans 26 pays, quatre personnes sur cinq estiment qu'Internet est un droit fondamental, et une majorité estiment que les gouvernements ne devraient pas intervenir dans la régulation du net. Mais de manière assez choquante, les Français se sentent moins en sécurité dans leur liberté d'expression sur Internet que les Chinois...

Alors que le débat sur la riposte graduée et la suspension de l’accès à Internet fait rage en Grande-Bretagne, la BBC a organisé une grande enquête internationale sur l’importance qu’accordent les gens à Internet dans leur vie. Il en résulte que 79 % des 27.000 répondants répartis dans 26 pays estiment qu’Internet est un droit fondamental. En France, 77 % des personnes interrogées le pensent également. De quoi faire hurler Christine Albanel qui s’était battue contre cette idée, avant que le Conseil constitutionnel ne vienne confirmer qu’en France l’accès à Internet est une « composante essentielle de la liberté d’expression et de communication ».

Globalement, une majorité d’internautes dans le monde (53 %) estiment qu’Internet ne devrait pas être régulé par les gouvernements. Ce sentiment est très fort en Corée du Sud (83 %), au Nigéria (77 %) et au Mexique (72 %), mais pas en Europe. Particulièrement pas en France, où une majorité (52 %) estiment qu’au contraire Internet devrait être régulé par l’Etat.

Plus inquiétant, la France est l’un des pays au monde où les internautes ont le moins confiance dans la liberté d’expression offerte par le net (voir graphique ci-dessous). 28 % seulement des personnes interrogées sont d’accord pour dire qu’Internet est un endroit sûr pour exprimer ses opinions, ce qui l’un des chiffres les plus bas au monde. Seuls les Allemands (26 %) ont encore moins confiance.

Rendez-vous compte. En Chine, le pays où des bloggueurs dissidents sont arrêtés par la police, 42 % des internautes interrogés estiment pourtant qu’Internet est un endroit sûr pour exprimer ses idées.

De même, si les Français sont 46 % à estimer que le gouvernement ne devrait intervenir à aucun niveau dans la régulation du net, ils ne sont que 40 % en Chine. En revanche en Corée du Sud, où le temps d’équipement en Internet à haut-débit est le plus élevé au monde, 83 % des coréens estiment que le gouvernement ne devrait pas réguler le net.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés