Le groupe TF1 veut faire de son service de partage de vidéos en ligne WAT une marque transversale pour plusieurs médias adressés aux jeunes. Selon la lettre d’information professionnelle Satellifax, TF1 aurait déposé auprès du CSA une demande d’autorisation d’émettre pour la radio Wat Radio, dans le cadre de l’appel à candidatures pour la radio numérique terrestre (RNT).

Sur le modèle du site de partage de vidéos en ligne, la radio WAT devrait diffuser des chansons interprétées par ses auditeurs, et/ou choisies par eux. « Wat Radio, dérivée du site communautaire éponyme du groupe TF1, vise les 15-24 ans avec un format talk et musique« , indique Satellifax. « La grille, participative, se veut plus exigeante que les libres antennes proposées par ailleurs. Sébastien Folin, présen-tateur météo sur TF1, serait l’un des animateurs de Wat Radio« .

Avec plusieurs années de retard dues notamment à des conflits sur la norme technique à arrêter (c’est finalement le T-DMB qui a été choisi), la radio numérique terrestre devrait arriver en France fin 2009, avec des expérimentations dans les prochaines semaines. A l’image de la TNT pour la télévision, la RNT doit permettre de multiplier le nombre de canaux disponibles, et d’enrichir les flux. Outre la qualité qui sera bien meilleure que la radio traditionnelle (avec un son 5.1), il sera aussi possible d’associer du texte et des images au flux audio.

Mais le nombre d’élus sera restreint. Pour la première vague lancée en mars 2008 sur 19 zones géographiques portant sur 30 % de la population, le CSA a reçu 358 dossiers, dont seulement 54 seront retenus et dévoilés au premier semestre 2009. A l’heure de la 3G et alors que le WiMax frappe aux portes de l’avenir proche, y a-t-il un réel intérêt à monopoliser des ondes hertziennes rares au bénéfice d’un petit nombre de radios, alors que l’internet mobile permet d’accéder sans limite à un nombre illimité de podcasts et webradios ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés