Sony, propriétaire d'un catalogue musicale et cinématographique impressionnant, vient de passer un accord avec Intel pour que le fabricant de microprocesseurs crée la technologie capable de diffuser ses contenus sur des téléphones portables. On peut être à première vue sceptique sur l'intérêt de cet accord, mais finalement il y a peut-être derrière une nouvelle poule aux â?ufs d'or...

Il y a déjà quelques années que certains constructeurs ont vu l’avenir dans le MP3 et ont ainsi développé des lecteurs portatifs dédiés à ce format (avant d’implanter le WMA ou l’Ogg Vorbis). Ces appareils sont nés pendant la vague Internet et l’explosion du phénomène Napster. Plusieurs années ont passé et la musique numérique tend à se légaliser, notamment par son téléchargement sur des plateformes payantes. On a donc vu apparaître des services de téléchargement de musique légaux, payants, permettant d’obtenir du contenu pour tous ceux qui ne voulaient pas acheter un album entier.

Ces deux marchés, celui des appareils portatifs et de la vente de musique en ligne, ont donné des idées à Sony, qui détient un large catalogue de contenu musical et vidéo, et à Intel, capable lui de fournir la technologie nécessaire afin d’animer tout ça. Mais le marché étant déjà occupé en partie par Apple grâce à son iPod et son service en ligne iTunes Music Store, un minimum d’innovation était nécessaire. C’est dans ce contexte que Sony projette d’intégrer ses technologies à l’intérieur des téléphones portables, marché où la société est déjà présente à travers ses produits Sony/Ericsson. Le marché du téléphone mobile réserve encore certaines innovations qui pourraient aboutir sur un appareil hybride entre le téléphone portable, l’iPod, et le PDA (ordinateur de poche).

Car c’est bien de fusion de produits dont il est question ! Récemment le finlandais Nokia a sorti son téléphone/console de jeux N-Gage, destiné à créer un produit à forte valeur ajoutée grâce à l’argent perçu sur les jeux vendus (n’oublions pas en effet que la plus grande part des bénéfices de Sony Entertainement n’a pas été réalisée sur les ventes des consoles PlayStation elles-mêmes, mais sur les royalties récoltées sur les ventes des jeux). Sony compte donc créer un nouvel appareil qui pourrait remporter un succès sur trois marchés simultanément : le téléphone mobile, la vente de musique/vidéo en ligne, et probablement celui du PDA, où Sony est déjà présent grâce au Clié. On parle même d’applications 3D pour des jeux à travers la portabilité de titres Playstation 1, ce qui ne serait pas surprenant vu les jeux disponibles sur le Nokia N-Gage. Intel se frotte quant à lui les mains en attaquant Apple sur son marché par l’intermédiaire de Sony, capable d’offrir le contenu nécessaire aux services du futur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés