Selon une étude de The Diffusion Group, les vidéos personnelles ou réalisées par les internautes devraient représenter cette année 42 % des vidéos streamées sur Internet, mais générer seulement 4 % des recettes. Au contraire, 58 % des vidéos streamées seront des vidéos « professionnelles », et celles-ci devraient générer 96 % des revenus.

Ces chiffres ne surprendront personne. Les annonceurs ne souhaitent pas apposer leur marque sur des vidéos qu’ils estiment « de basse qualité », et se reportent exclusivement sur les producteurs de contenus traditionnels. De plus YouTube place tous ses efforts de monétisation sur les vidéos de ses partenaires commerciaux, avec lesquels il partage ses revenus. Ce sont les seuls à « bénéficier » de publicités au coeur des vidéos. Depuis quelques temps, le numéro 1 des sites de streaming met en avant les chaînes de ses partenaires dans les résultats de recherche.

The Diffusion Group conclue de ces résultats que la meilleure stratégie pour les sites de vidéo en ligne est de diffuser sur les vidéos personnelles des publicités pour les vidéos professionnelles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés