L'ambitieuse plateforme Hulu, détenue en partie par la Walt Disney, a considérablement augmenté ses investissements dans les contenus en 2017. Ce jeudi, le CEO de ce concurrent de Netflix détaillait avoir investi 2,5 milliards de dollars en 2017 pour ses programmes originaux, un demi-milliard de plus que l'historique HBO.

Netflix et ses six milliards de dollars continuent de trôner sur le monde du petit écran, Amazon suit avec ses 4,5 milliards de dollars d’investissement dans les contenus. Loin derrière, des anciens géants apparaissent comme plus petits : HBO comptait 2 milliards de dollars d’investissement sur les contenus en 2017.

Selon Mike Hopkins, CEO de Hulu, la discrète plateforme de streaming, aurait dépensé 2,5 milliards de dollars pour ses programmes en 2017.

Petit troisième ou challenger ?

Un effort considérable pour cet acteur encore loin derrière les deux géants et qui n’exporte toujours pas son service hors des frontières américaines. Ces milliards ont servi la production d’au moins sept nouvelles séries originales que la plateforme espère dévoiler dans les six prochains mois.

Grand gagnant de l’édition 2017 des Emmy Awards grâce à sa série originale Handmaid’s Tale, la plateforme se place désormais troisième dans la course au contenu mais peut s’enorgueillir d’être le seul acteur numérique à avoir reçu la plus importante distinction académique pour le petit écran.

Hulu
CC Garrett Heath

Loin d’être à la traîne, la plateforme parvient à intéresser les studios en proposant des contrats exclusifs pour les États-Unis quand Amazon et Netflix insistent pour obtenir des droits globaux qui enterrent toute possibilité de négociations pays par pays, souvent rémunératrices. En outre, les 2,5 milliards de dollars de Hulu pèsent finalement gros face à HBO qui aurait dépensé une somme légèrement inférieure pour ses programmes.

À la recherche d’un modèle sensiblement différent de ses deux grands rivaux, Hulu a déjà muté sa plateforme SVoD en alliant une part de directs, négociée avec des chaînes câblées afin de s’inscrire en alternative douce au cord-cutting. Enfin, la société prépare un forfait comprenant Spotify et ses programmes pour 5 $ par mois à destination des étudiants.

À terme, Hulu pourrait profiter du revirement de la Walt Disney Co. concernant Netflix : alors que M. Iger a annoncé se retirer progressivement du géant, la société détenant Marvel et ABC pourrait bifurquer définitivement vers Hulu dans lequel Disney a déjà des parts.

Partager sur les réseaux sociaux