Orange, le groupe PSA et Ericsson ont décidé de se rapprocher pour travailler sur les voitures connectées en 5G, la prochaine norme de téléphonie mobile.

La voiture de demain ne sera pas uniquement autonome. Elle sera aussi connectée. Reste à savoir avec quel système de communication ! Si l’accès à Internet au sein du véhicule se fera par le biais d’un réseau local sans fil, vraisemblablement du Wi-Fi ou du Bluetooth, qu’en sera-t-il de la liaison entre l’automobile et l’extérieur ? Ce devrait être la 5G qui sera mise à contribution.

C’est en tout cas l’objectif d’un tout nouveau partenariat réunissant Orange, Ericsson et PSA. Le constructeur automobile français, qui est propriétaire des marques Peugeot et Citroën, s’est associé à l’opérateur historique et l’équipementier suédois pour lancer l’initiative « Towards 5G ». Objectif ? Fournir de nouveaux services aux passagers mais aussi rendre la circulation routière plus sûre.

ericssonlight.jpg

Un exemple : les trois partenaires mentionnent le cas d’un véhicule situé à l’avant qui repère un objet sur la voie. L’information est alors collectée et analysée avant d’être partagées aux autres automobiles situées à proximité — notamment celles se trouvant derrière la voiture de tête. De cette façon, elles peuvent se préparer plus en amont pour une manœuvre de contournement en toute sécurité.

Un autre exemple : si un véhicule de secours arrive à toute allure dans les parages, un signal pourrait être envoyé aux automobiles du secteur pour qu’elles s’écartent de la route bien plus tôt ou s’arrêtent avant un croisement de sorte que les urgences puissent passer en toute sécurité. Selon les trois entreprises, ce type de test est d’ores et déjà expérimenté en France.

Mais les communications ne se feront pas uniquement entre véhicules. Il y en aura aussi avec les infrastructures routières, les parkings ou encore les objets connectés. C’est ce qu’on appelle le V2V (vehicule to vehicule) pour la communication entre véhicules et le V2X (vehicule to X) pour la liaison avec autre chose.

Orange, Ericsson et PSA prévoient d’effectuer des tests complémentaires en 2017, d’abord avec des normes de la 4G avant de passer au standard supérieur.

À lire sur Numerama : 5G  : tout savoir sur le réseau mobile du futur

Partager sur les réseaux sociaux