Se lancer dans l'entrepreneuriat est devenu une mode. Voici un petit guide à l'attention des prétendants, écrit par l'incubateur de startups le plus performant au monde.

Lancer une startup est un projet de vie particulier. Vous êtes seul face à tous et votre objectif est de faire adhérer tout le monde à votre idée alors qu’elle n’a aucune réalité. S’engager sur cette route est le Far-West de notre époque, où les fortunes peuvent s’amasser aussi rapidement qu’elles peuvent disparaître.

Il y a beaucoup de prétendants et peu d’élus dans ce monde de l’entrepreneuriat. Sam Altman, aujourd’hui patron de l’incubateur de startups le plus connu et reconnu au monde, Y Combinator, a écrit un guide pour tous ces prétendants. Une version en Français est aussi disponible, traduite par Florent Berthet qui est lui-même startuper.

Lancer sa startup

Pour être moi-même entrepreneur, avoir monté la filiale américaine d’une startup française et aujourd’hui conseiller des startups et de grandes entreprises, la lecture de ce « Startup Playbook » me rappelle de nombreuses expériences. Certaines ont été douloureuses, d’autres encore plus, mais le jeu en vaut la chandelle. Tant que vous savez où vous mettez les pieds.

Ce guide est un véritable accélérateur. Vous comprendrez les tenants et aboutissants de ce que signifie se lancer dans l’entrepreneuriat numérique. Je parle bien d’entrepreneuriat numérique car d’autres contraintes s’appliquent lorsque vous souhaitez monter une entreprise traditionnelle.

adaptation et anticipation

Les différentes étapes critiques de la création et la croissance d’une startup sont très bien décrites par Sam Altman. L’expérience acquise après avoir accompagné des centaines, voire de milliers, de startupers est transcrite dans cet ouvrage court et dense.

Y_Combinator_startup_playbook

Le succès ne se construit pas en une nuit, il se fait à la force de leur sueur, des courtes nuits passées à angoisser et des journées sans fin à vouloir obtenir un produit le plus parfait possible. Les premières étapes sont les plus importantes et sont décrites très précisément dans le guide. On est très loin de ce que l’on peut se représenter :

  1. Valider votre idée : la seule manière est de tester votre idée en la « vendant » directement aux personnes qui doivent être vos clients, alors que cela ne fait pas partie de vos compétences et que vous aurez l’impression d’être jugé ;
  2. Contruire son équipe : l’objectif n’est pas d’avoir des rock stars mais des personnes qui sont capables d’apprendre rapidement des autres et qui vont « aller au combat » avec vous pour comprendre ce que vos utilisateurs et clients souhaitent ;
  3. Construire votre produit : il vous faut un premier bout de produit à présenter à vos clients pour valider que vous pouvez continuer dans cette direction, le problème est de savoir quel est ce bout de produit qui intéressera vos clients.

Tout le monde peut Penser sans faire, mais entreprendre c’est Faire

Toutes les étapes suivantes ne sont qu’à titre informatif : consultez les mais sans avoir effectué les premières étapes, vous n’aurez jamais l’occasion de mettre en pratique la suite. S’il n’y avait qu’un seul élément à retenir, ce serait que pour entreprendre, il faut faire. Mais c’est la chose la plus compliquée.

Vous allez passer énormément de temps à penser à votre stratégie, à votre étude de marché, à ce qu’il va se passer dans 1, 2, 3 ans. Sans avoir fait le prototype de votre produit, sans vous être confronté à vos premiers clients, sans avoir essuyé de nombreux échecs, vous n’avancerez pas. Sans ces étapes, vous allez rêver. Alors qu’entreprendre, c’est être ancré dans la réalité. Bon courage et bonne lecture.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés