De mois en mois, la part des immatriculations des voitures diesel ne cesse de chuter, alors que de son côté, l’électrique commence à trouver un rythme de croisière. Si la tendance se poursuit, on pourrait bien voir les ventes d’électriques dépasser celles des diesels dès le mois prochain.  

On assiste depuis un moment à la chute vertigineuse des ventes de véhicules à motorisation diesel en France. Cette catégorie ne représente plus que 14 % de part de marché en mars 2022, contre 13 % pour les véhicules électriques. Au rythme où le diesel chute dans les ventes, on pourrait bientôt voir les immatriculations des modèles électriques doubler celles des modèles à motorisation diesel.

Pour donner un ordre d’idée, pour le mois de mars 2022, c’est -50 % d’immatriculations enregistrées pour les véhicules diesel. Le mois précédent (février 2022) avait déjà fait état d’une baisse de 39 %. De carburant préféré des Français, il est désormais boudé, on lui préfère des hybrides essence ou des modèles fonctionnant avec des carburants alternatifs (GPL, bioéthanol). La flambée du coût du carburant n’explique pas à elle seule la baisse des immatriculations de cette motorisation sur le mois de mars ; il y a aussi le malus ainsi que les bannissements prochains des grandes villes.

Une tendance à la hausse pour les véhicules électriques, mais des pénuries

De son côté, la part des véhicules électriques varie sensiblement de mois en mois, on y voit notamment l’effet des livraisons groupées en fin de trimestre des Tesla. Ces immatriculations massives de Tesla au mois de mars, n’aident pas toujours à suivre l’évolution des immatriculations des véhicules électriques dans leur ensemble. Cela n’empêche pas de voir une tendance à la hausse, malgré les pénuries qui retardent les livraisons, portées par de nouveaux modèles qui suscitent l’enthousiasme des clients.

Il est d’ailleurs intéressant d’observer la part grandissante que représentent ces véhicules électriques chez les constructeurs offrant un large choix de motorisations. Les données AAADATA pour le mois de mars 2022 donnent par exemple :

  • 17 % de véhicules électriques chez Dacia (avec sa Dacia Spring)
  • 26 % chez Kia (avec un très beau démarrage d’EV6 confirmé par le président de Kia France Marc Hedrich, mais aussi toujours un beau succès du e-Niro)
  • 21 % chez Hyundai (Avec le Kona et le IONIQ 5)
  • 48 % chez Fiat (grâce à la nouvelle génération de la 500 électrique)
  • 22 % pour Mini (avec la Mini électrique)
Tesla Model 3 (2022)
Tesla Model 3 (2022) // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Si vous vous demandez quel est le TOP 10 du mois de mars 2022, voici le classement :

  • TESLA – MODEL 3
  • DACIA – SPRING
  • PEUGEOT – 208 II
  • FIAT – 500
  • RENAULT – TWINGOIII
  • RENAULT – ZOE
  • TESLA – MODEL Y
  • KIA – NIRO
  • CITROEN – E-C4
  • HYUNDAI – KONA