Tesla apporte plusieurs modifications à deux de ses véhicules, les Model Y et Model 3. L’autonomie du premier progresse, mais celle du deuxième, dans sa version Grande Autonomie, recule.

Tesla continue de faire évoluer ses véhicules par petites touches, en changeant ici et là certaines caractéristiques, sans crier gare. Le constructeur automobile américain en a fait encore la démonstration mi-janvier, en présentant quelques changements — notamment au niveau de l’autonomie — qui concerneront deux modèles de son catalogue, les Model 3 et Model Y.

Ces modifications, qui bénéficieront à l’ensemble des commandes en cours et des commandes futures, se font sans changement de prix pour la clientèle, précise la marque. Mais pour un véhicule particulier, le Model 3 Grande Autonomie, la mise à jour de certains composants se fait au prix d’un léger recul de l’autonomie, qui chute d’une dizaine de kilomètres.

Quelle autonomie pour les Model Y et Model 3 de Tesla ?

Les prochains exemplaires passent en effet d’une autonomie maximale annoncée de 602 km (selon la procédure d’homologation WLTP), contre 614 km pour les exemplaires actuels. Pourquoi ? Parce que Tesla procède au changement de l’ordinateur embarqué, remplaçant celui de marque Intel par un AMD Ryzen — cette bascule est en cours depuis quelque temps.

Ce nouvel ordinateur, s’il offre une « puissance de calcul supérieure » commente Tesla, consomme aussi « légèrement plus d’énergie que l’ordinateur précédent ». De fait, les batteries du véhicule servant aussi à alimenter l’ordinateur de bord, cette énergie plus importante prise par ce composant réduit mécaniquement d’autant la réserve accessible au véhicule pour avancer.

Les modifications concernant l’autonomie du Model 3 Grande Autonomie ne se répercutent pas sur les autres versions du Model 3. Concernant ces autres gammes, Tesla avait annoncé en novembre jusqu’à 43 km d’autonomie supplémentaires sans hausse de son tarif pour son entrée de gamme. Paradoxalement, le Model Grande Autonomie l’est un peu moins avec ce changement technique.

Tesla Model Y // Source : Louise Audry pour Numerama
Détail de la roue de la Tesla Model Y. // Source : Louise Audry pour Numerama

De son côté, le Model Y s’en tire mieux puisque son autonomie pour deux de ses déclinaisons progresse : la version Model Y Grande Autonomie gagne 26 km (de 507 à 533 km) (idem pour la version 19 pouces, mais de 538 à 565 km), tandis que la version Model Y Performance passe de 480 à 514 km (soit un gain de 34 km). Ces valeurs proviennent toujours du cycle d’homologation WLTP.

Il est important de noter que l’autonomie affichée est rarement celle que vous aurez en conditions réelles, sauf à être expert en écoconduite. Au quotidien, le véhicule aura une autonomie plus basse, car plusieurs facteurs influent dessus négativement : le style de conduite (dont les accélérations), la météo, l’état des routes, la vitesse de circulation ou bien l’emploi des équipements à bord.

D’autres petites retouches sont aussi à noter pour les Model 3 et Model Y : outre le nouvel ordinateur embarqué (qui concerne aussi le model Y), on trouve des essuie-glaces chauffants, une précision du système audio pour l’améliorer et une nouvelle batterie basse tension Li-on, plus légère. Concernant spécifiquement le Model Y, il gagne en plus du verre feuilleté à l’arrière.

(mise à jour avec une précision sur le type de version du Model 3 concerné par l’évolution de l’autonomie)