Le scooter électrique S01 de Silence est un modèle d’autonomie pour son gabarit. Même sa batterie-valise de 40 kg est (presque) agréable à utiliser. Il a bien sûr quelques petits défauts, qui n’ont rien de rédhibitoire. Mais il faut pouvoir y mettre le prix.

Enfin ! C’est un murmure de soulagement qu’on a laissé échapper après avoir passé quelques jours avec le scooter électrique S01 de Silence, un équivalent 125 qui s’approche des performances d’un thermique, en termes d’autonomie.

À la frontière entre un scooter urbain et un maxi-scooter, le Silence S01 est un compromis qui pourra plaire à un grand nombre, si tant est que l’on puisse y mettre le prix. Oui, le S01 est bien, mais il est aussi cher : il faudra mettre 6 990 euros (6 090 euros avec les aides de l’État), ce qui est un budget conséquent lorsque l’on parle de deux-roues.

Ni un maxi-scooter, ni un petit scooter

Sur les sites de vente en ligne, le Silence S01 a l’air plutôt imposant. Ce n’est pas le cas. Certes, il s’agit d’un scooter électrique long, mais il est très fin, ce qui lui permet de se glisser entre les voitures sans inquiétude, ainsi que de se garer avec une fluidité que les maxi-scooters lui envieraient. D’ailleurs, le S01 n’est pas un maxi-scooter : c’est une sorte d’entre-deux qui fait de lui un deux-roues résolument urbain (et c’est d’ailleurs pour cela qu’il dispose d’une batterie amovible).

La marque espagnole Silence n’a pas essayé de copier-coller le design d’un scooter thermique, et c’est vraiment appréciable. Déjà, d’un point de vue de l’originalité, mais aussi parce que cela permet au S01 d’avoir de vrais avantages par rapport à la concurrence. Par exemple, son tableau de bord correspond à 100 % aux attente d’une conductrice de scooter électrique (une belle lisibilité, l’autonomie en gros, le kilométrage accessible, et pas de fioritures) (un bonus : on a même l’heure sur l’écran, ce qui n’arrive quasiment jamais).

Puis il y a cette place incroyable dans le coffre de l’engin : sous la selle, on case un casque intégral et un casque jet sans aucun problème. Et bien évidemment, il y a la batterie-valise du S01, qui fait tout son charme : un rond vert dans un carré noir sur le flanc qui distingue ce modèle des autres scooters électriques, et attirera le regard des curieux au feu rouge.

Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Le Silence S01 est un long scooter, mais fin // Source : Louise Audry pour Numerama
Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Le guidon du Silence S01 // Source : Louise Audry pour Numerama
Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Le Silence S01 // Source : Louise Audry pour Numerama
Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Le tableau de bord lisible du Silence S01 // Source : Louise Audry pour Numerama

Prise en main et conduite du Silence S01

Le scooter électrique de référence de Silence offre une fluidité dans l’accélération que l’on ne retrouvait jusqu’ici que sur les gros scooters (sur le Rider Ng, par exemple) : après une seconde, on a l’impression d’avoir lancé un vaisseau silencieux (wink wink) qui s’envole en pilote automatique. On sent ici la puissance moteur de 7000W, qui suffit amplement à transporter l’appareil.

À la fois stable et rassurant, l’engin peut enchaîner petites routes et autoroutes sans broncher, avec une certaine douceur au démarrage qui rassurera les plus frileux. Pour celles et ceux (comme l’autrice de ces lignes) qui apprécient un peu de nervosité, il y aura le mode « sport » qui apporte de la réactivité. C’est d’ailleurs un léger regret lorsque l’on recherche une accélération assez vive au démarrage : devoir rouler constamment en mode 3 force à accepter que l’autonomie baissera plus vite, car le scooter demandera plus d’énergie pour déployer cette rapidité.

Les deux points négatifs que l’on a relevés au cours de ces quelques jours d’essai résident plus dans des détails, mais sont toutefois à noter. D’une part, la selle du deux-roues est inclinée vers l’avant, ce qui pousse certains conducteurs et conductrices (au hasard, moi) vers l’avant du scooter. Je me suis ainsi retrouvée à plusieurs reprises beaucoup plus collée au guidon que sur d’autres modèles — et cela se voit d’ailleurs sur notre test-vidéo, mon visage étant quasiment collé à la GoPro fixée sur le guidon.

Le deuxième point relève plus de l’ajustement : le bruit des clignotants est beaucoup trop fort. Certes, il est bon de pouvoir signaler aux piétons que l’on arrive (bien que cela entre en contradiction avec le silence promis par un modèle électrique), mais le bruit est trop strident et le volume pourrait clairement être baissé. Même constat lorsque l’on recule (avec un bouton de marche arrière mal placé, à gauche du guidon, sous le frein) et que le S01 commence à émettre un bruit de camion en pleine marche-arrière.

Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Une journaliste de Numerama en plein test ou un Playmobil sur un scooter électrique ? // Source : Louise Audry pour Numerama

Le détail qui tue : la batterie-valise

La marque espagnole promet 130 km d’autonomie et ce sont de vrais 130 km, ce qui n’est pas si fréquent que ça sur le marché actuel. Comme mentionné ci-dessus, la durée de « vie » du scooter sur une charge variera en fonction de votre usage (si vous roulez à plus de 50 km/h, pendant combien de temps, en quel mode, etc), mais les indications du tableau de bord sont toujours justes. C’est l’avantage d’avoir une jauge d’autonomie qui s’adapte en fonction du mode que vous choisissez : si en mode 3, vous pourrez faire 50 km, vous pourrez aligner 70 km avec le mode 1.

Silence peut proposer ces 130 km d’autonomie grâce à un choix aussi audacieux qu’assumé : la fameuse batterie-valise (5,6 kW) de 40 kg, logée sur le côté du S01. 40 kg, c’est un poids impossible à soulever sans aide. C’est pour cela que le constructeur a développé l’ingénieux système de « trolley » : des roues qui se déplient lorsque l’on extirpe la batterie du scooter, et qui permettent de la transformer en une sorte de caddie pratique à trainer derrière soir.

La notion de praticité est toutefois à nuancer : oui, le système fonctionne très bien (aussi bien pour retirer la batterie que pour la réinsérer), en revanche, cela reste un gros bloc de 40 kg à tirer sur deux roues seulement. Aussi, la moindre marche que vous rencontrerez pourra vous causer de petites sueurs froides. Et, bien évidement, si l’ascenseur que vous comptiez prendre pour aller charger votre batterie est en panne, vous pouvez oublier l’idée de la porter sur ne serait-ce qu’un seul étage.

Comme pour tous les scooters électriques disposant d’une batterie amovible, il est aussi possible de le brancher directement sur une prise secteur 220V — mais on se demandera alors pourquoi avoir choisi le Silence S01 et pas un autre équivalent sans batterie amovible, si l’on dispose d’un garage avec une prise où l’on peut brancher quotidiennement son véhicule.

Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Le rond vert reconnaissable du Silence S01 // Source : Louise Audry pour Numerama
Test du Silence S01 : la nouvelle référence des scooters électriques 125
Le petit « trolley » qui se déplie lorsqu’on le sort // Source : Louise Audry pour Numerama

Quel scooter électrique concurrence le Silence S01 ?

Sur le segment du Silence S01, on retrouve le e-trax de Easy-Watts, qui est :

  • plus massif (un presque maxi-scooter),
  • un peu moins cher (6 399 euros avant bonus),
  • avec une autonomie légèrement meilleure,
  • mais sans batterie amovible.

Il s’agit donc de savoir, comme toujours, ce que vous privilégiez, entre batterie amovible, autonomie et look.

Le verdict

Le Silence S01 est notre coup de cœur de cette fin d’année 2021 : son look original de « scooter électrique qui s’assume » est rafraîchissant, le concept de batterie-amovible-roulante fonctionne bien, l’autonomie est vraiment intéressante (un vrai 130 km), et la place sous la selle change tout. Alors qu’il faut généralement faire plusieurs compromis pour trouver un scooter électrique équivalent 125 convenable, le scooter espagnol cumule assez d’avantages pour effacer ses quelques inconvénients.