Rolls-Royce a officialisé sa première voiture 100 % électrique. Attendue pour 2023 et nommée Spectre, elle va passer par une très lourde phase de tests. Le but est d'obtenir les meilleures performances possible.

« Une voiture électrique est parfaitement silencieuse et propre. Il n’y a aucune odeur, ni vibration, et elles vont devenir très utiles quand le problème des stations de recharge sera résolu. Mais, pour le moment, je ne pense pas qu’elles seront fonctionnelles avant un long moment  », prophétisait Charles Rolls au tout début des années 1900. Plus de 100 ans plus tard, la belle histoire va pouvoir démarrer. Dans un communiqué publié le 29 septembre 2021, Rolls-Royce a officialisé la toute première voiture 100 % électrique de son histoire. 

Comme c’est souvent le cas dans le secteur automobile, la narration semble un peu trop parfaite. Elle est maîtrisée en tout point pour ajouter de l’émotion à une simple information. On retiendra finalement que Rolls-Royce lancera cette voiture durant le dernier trimestre de l’année 2023. Son nom ? Spectre. Il a changé depuis les premières informations (le CEO l’appelait la Silent Shadow en mai dernier).

Rolls-Royce Spectre // Source : Rolls-Royce

Un gros programme de tests pour la première Rolls-Royce 100 % électrique

« Un spectre force le monde à s’arrêter. Il domine l’espace qu’il occupe. Puis, aussi vite qu’il est apparu, il se dissipe, laissant une vague d’extase, d’énergie et de mystère », justifie Rolls-Royce pour le nom attribué à sa voiture qui, bien évidemment, coûtera très cher. Si cette métaphore prête bien évidemment à sourire, le constructeur ne prendra pas le développement de ce produit à la légère. Pour preuve, les ingénieurs comptent se lancer dans un très lourd programme de tests — pensé pour donner naissance à un véhicule sans concession. Il s’agit du plus lourd programme de tests de l’histoire de Rolls-Royce.

Voilà pourquoi Rolls-Royce compte prendre son temps avant de lancer cette Spectre, qui devra assurer des performances de haute volée pour rivaliser avec les autres voitures de la marque (animées par un moteur V12 bi-turbo). Pour ce faire, la technologie va être éprouvée aux quatre coins du monde, avec l’objectif d’emmagasiner 2,5 millions de kilomètres (soit l’équivalent de 400 ans d’utilisation). « Vous allez voir des prototypes sur les routes, partout dans le monde. Guettez-les — elles seront en vue », explique Torsten Müller-Ötvös, CEO. Pour la structure, la Spectre s’appuiera sur la plateforme exclusive développée en 2017 par Rolls-Royce pour la Phantom.

Rolls-Royce Spectre // Source : Rolls-Royce

Bien évidemment, Rolls-Royce ne va pas prendre le temps de développer une technologie 100 % électrique à la pointe simplement pour une seule voiture. Le but est d’imiter d’autres acteurs du marché automobile : à compter de 2030, tous ses véhicules ne seront plus qu’électriques. « À partir de cette échéance, Rolls-Royce ne produira plus et ne vendra plus aucune voiture équipée d’un moteur thermique », promet le CEO. Ce calendrier est en phase avec les futures directives du Royaume-Uni

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo