Le speed bike de la marque Moustache, dont la nouvelle édition est proposée à partir d'avril 2021, comprend quelques nouveautés, dont une version à double batterie d'une capacité totale de 1 125 Wh.

Moustache, le constructeur vosgien de vélos à assistance électrique, commercialise depuis 2015 en France sa gamme de speed bike, ces vélos apparentés à des cyclomoteurs qui permettent de rouler aisément à 40 ou 45 km à l’heure et de raccourcir d’autant les distances.

La dernière version du Friday 27 FS Speed, sortie des usines de la PME française avec sa motorisation Bosch est proposée notamment en version Dual Battery, permettant d’atteindre une centaine de kilomètres d’autonomie. Un bon compromis pour des trajets mélangeant urbain et périurbain, en laissant sa voiture comme son Pass Navigo à la maison.

L’adoption d’un vélo comme le Friday 27 FS Speed, destiné à un public averti, nécessite cependant de changer de catégorie sur la route : casque de cyclomoteur, immatriculation et interdiction de rouler sur les pistes cyclables. Le prix d’un tel engin le place également presque hors-catégorie par rapport à la plupart des VAE : comptez 7 199 € pour la version dual que nous avons testée (6 299 € avec batterie simple).

En bref

Friday 27 FS Speed

Note indicative : 4/5

Le Moustache Friday 27 FS Speed est sans conteste un vélo prévu pour un marché de niche, à l’image des speed bike proposés par les Allemands de Kalkhoff, Riese&Müller ou les Hollandais de Gazelle. Très confortable et assez maniable, il offre une conduite rassurante, notamment à grande vitesse, et peut s’enorgueillir de transporter avec efficacité le conducteur de son point A à son point B à une vitesse presque vertigineuse à vélo.

Un investissement de cette hauteur aura du sens pour qui veut inscrire durablement l’usage d’un tel véhicule dans son quotidien — dans un cadre très précis, rural ou péri-urbain. Les contraintes liées à la réglementation cyclomoteur sont aussi à bien prendre en compte avant de se lancer dans une aventure de ce genre : dans les villes, elles réduisent l’intérêt du vélo à peau de chagrin.

Top

  • Le sentiment de poussée à l'accélération
  • La bonne stabilité de l'engin à grande vitesse
  • L'autonomie de la batterie grâce au nouveau système Dual

Bof

  • Les restrictions liées à la réglementation cyclomoteur
  • Un rétroviseur pas très stable
  • Son prix plutôt élevé

Un speed bike solide et tout équipé

Nous avons testé en avant-première le dernier Moustache de la gamme Speed bike, qui sera commercialisé début avril dans ses deux déclinaisons, batterie simple ou double. Ils sont proposés respectivement au prix de 6 299 et 7 199 euros chez les revendeurs de la marque.

Cette nouvelle version prend la suite du modèle FS Speed présent dans les rayons de Moustache, vendu jusqu’ici à 5 799 euros. La marque qui commercialise des speed bike depuis 2013 au Benelux et 2015 en France, a ajouté plusieurs innovations au dernier né de son usine des Vosges. Tout d’abord un nouveau cadre en aluminium, conçu dans les ateliers de Moustache pour mieux répartir les masses et offrant plus de dynamisme.

Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama
Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama

Le Friday 27 FS Speed intègre également la nouvelle génération de compteurs Bosch. Disposé au centre du guidon, il rassemble les principales données de conduite, les statistiques, ainsi qu’une carte GPS. Il se montre efficace pour naviguer rapidement entre les différentes options. C’est sur cet écran que l’on choisit le mode d’assistance parmi les quatre puissances proposées, Eco, Tour, Sport et Turbo. De quoi vous propulser plus ou moins facilement à 45 km/h accompagné par l’assistance électrique.

Le compteur Nyon peut être associé à l’application Bosch eBike Connect, sur laquelle les trajets réalisés sont consignés, avec les distances parcourues, le dénivelé, les vitesses moyenne et maximale, ou encore l’énergie utilisée.

Mais cette version 2021 offre surtout un modèle Dual Battery pour une augmentation de l’autonomie, ainsi qu’un chargeur rapide Bosch sur la version Speed Dual. Le couplé Bosch, parfaitement intégré au bas du cadre est composé d’un moteur Performance Line Speed 250 W et d’une batterie PowerTube 625 Wh installée sous le tube diagonal, à laquelle s’ajoute la batterie amovible de 500 Wh dans la version Dual du Friday 27 FS Speed. Celle-ci est positionnée par-dessus le tube. On reconnait là la patte de Moustache, qui personnalise plutôt efficacement l’intégration des composants fournis par Bosch sur ses différents modèles.

Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama
Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama

La recharge s’effectue directement sur le vélo, mais il est possible d’enlever les deux batteries, et de bénéficier ainsi du chargement rapide (fast charger) en 7h de temps au total, batteries vides.

Pour les autres parties du vélo, Moustache a cherché à valoriser plusieurs de ses innovations, comme son garde-boue et porte-bagages aux normes MIK + GL3, avec fixations basses et en aluminium, sur lesquels se fixent tous types de sacoches. Directement intégré au guidon, le kit éclairage et klaxon Supernova est calibré pour le respect des obligations des cyclomoteurs (voir plus bas). Vous disposez donc d’une Mini-pro-45 à 1 400 lumens, pour les feux de position ou si vous voulez flasher vos voisins de la chaussée avec les feux de route. A l’arrière, le M99 vous garantit d’être bien visible par les voitures, et contient la fonction de feux stop. Ajoutez à cela un petit rétroviseur amovible sur la poignée gauche, et vous pouvez vous engager dans la circulation en sécurité.

Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama
Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama

Vous n’êtes plus (vraiment) un cycliste

Oubliez cependant les pistes cyclables, qui vous sont interdites au volant de ce FS Speed. En effet, la grande particularité d’un tel véhicule est de vous faire basculer dans la catégorie des cyclomoteurs.

Ce véritable vélo hors catégorie nécessite donc pour son utilisateur quelques adaptations, avec une réglementation qui impose plusieurs habitudes à prendre en compte. A commencer par se doter d’un casque homologué ECE, équivalent à celui d’un motocycliste — la marque Cratoni en propose quelques-uns. De plus, vous devrez immatriculer le vélo et lui contracter une assurance. Vous ne pourrez donc pas utiliser les pistes cyclables, et devrez seulement rouler avec ce speed bike dans la circulation, aux côtés des véhicules.

C’est pourquoi il est fourni avec le matériel adéquat : des phares efficaces, dont celui de l’arrière qui indique le freinage, tout comme un vrai klaxon, qui quand vous l’utilisez, soulève quelques interrogations chez vos voisins véhiculés, qui se demandent avec des gros yeux si c’est bien vous qui avez appuyé sur le bousin.

La législation impose également des freins inversés, comme sur les scooters et les motos, et enfin comme pour tout speed bike, vous n’avez pas le droit d’installer de porte-bébé, ni d’accrocher une remorque à l’arrière.

La Défense – Versailles sans transpirer

Une fois digérées ces particularités, nous avons pu tester l’engin une première fois sur un trajet mêlant circulation dans le très urbain, routes et voies traversantes, sur une vingtaine de kilomètres nous séparant de la Défense à Versailles, bien encadrés par l’équipe de Moustache. L’occasion de découvrir un peu plus les singularités de ce monstre du vélo.

Le Friday 27 FS Speed offre un impressionnant sentiment de poussée au démarrage. Et tandis qu’un VAE classique vous accompagne jusqu’à arriver à 25 km/h, le speed bike déroule sa phase d’accélération jusqu’à 45 à l’heure en plusieurs rythmes. Son moteur Performance Line Speed de 250 W semble assez proche du Performance Line CX — bridé à 25 km/h en France, mais montant jusqu’à 32 km/h sur les vélos vendus aux États-Unis — il accompagne très bien le coup de pédale jusqu’à 32 km/h, avant de devoir fournir un peu plus d’efforts en passant les pignons, pour vous hisser au delà de 40. L’aide ressentie n’est donc pas tout le temps la même, même en mode turbo.

On constate dans ces grandes vitesses une bonne stabilité de l’engin. Son assise est d’ailleurs assez confortable, avec le choix d’une selle Brook cambium C17, un modèle connu pour sa robustesse dans la durée.

Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama
Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama

Hormis quelques nouveautés, la version 2021 du ce FS Speed conserve la plupart des équipements proposés par Moustache qui ont montré leur fiabilité. Sa fourche Suntour Mobie 45 est plus rigide que les équipements habituels du constructeur vosgien, car elle permet de mieux endurer la conduite à 40 ou 45 km/h. A l’arrière, l’amortisseur Moustache Magic Grip Control assure une conduite confortable durant le trajet, sans trop se fatiguer. Les jantes Just Moustache sont celles des VTT de la marque. Larges de 35 MM, elles sont fournies avec des pneus Shwalbe Super-Moto X, adaptés à la tenue de route du speed bike.

Les 11 vitesses du dérailleur Shimano XT s’enclenchent de manière fluide, permettant de dérouler progressivement sa poussée avec un bon accompagnement des rapports. Il est toutefois recommandé lors des arrêts devant un feu rouge ou un fort ralentissement, de ne pas oublier de rétrograder rapidement plusieurs fois, car le redémarrage peut s’avérer plus difficile sur petit pignon — le vélo est lourd et les 85 Nm de couple en turbo du moteur ne parviennent pas à compenser autant de poids. Le freinage se montre rassurant, même à grande vitesse. Nous constatons le maintien d’un très bon équilibre sur le vélo dans les virages, tout comme dans sa phase de décélération, et ses freins à disque hydrauliques Magura ont montré leur efficacité.

Petite habitude à prendre, le frein avant s’active avec la poignée droite, et le frein arrière avec la gauche, ce qui peut être déconcertant quand on pratique souvent le vélo, mais sans doute moins si l’on est motard ! Niveau durée de conduite, la version Dual promet 80 % d’autonomie supplémentaire par rapport à la précédente, mais tout dépendra de votre choix dans le mode d’assistance. En activant principalement le mode Sport, successivement avec les modes Tour, moins consommateur, et Turbo, pour les montées, nous avons consommé environ 20 % de la batterie sur la vingtaine de kilomètres parcourus. La perspective de sorties approchant les 100 kilomètres semble donc atteignable. Sachant que le compteur Nyon propose de calculer son trajet en fonction de l’autonomie restante dans les batteries et du mode d’assistance.

Plus indiqué pour les grands espaces que les cœurs de ville

Ce speed bike trouvera-t-il pour autant sa place dans nos villes ? Testé dans les méandres de la circulation parisienne dans un deuxième essai plus long, le Friday 27 Speed montre plusieurs handicaps. Le fait de devoir se déporter au milieu de la circulation plutôt que sur les pistes aménagées provoque ainsi de vigoureuses réactions de nos amis les automobilistes, et n’est jamais très rassurant niveau sécurité. Sans parler des arrêts intempestifs aux feux et l’impossibilité de profiter des aménagements de voirie (par exemple les rues en double sens).

Dans le milieu rural au contraire, un engin de ce genre peut se rendre très utile pour relier villages et petites villes en un temps record, en circulant sur les routes secondaires.

Le tableau est posé : Moustache destine le dernier né de sa gamme Speed à celles et ceux qui veulent raccourcir les distances, en allant aussi bien plus loin avec son vélo que plus rapidement. À l’adresse de ces actifs pressés, Moustache propose sa solution qui allie confort et sécurité, moyennant tout de même 7 200 euros toutes options. Un tarif qui le place dans une moyenne haute pour cette gamme, dont la majorité des modèles se situent dans une fourchette située entre 4 000 et 6 000 euros. Avec son Friday 27 FS Speed, le fabricant des Vosges s’adressera tout particulièrement à un public qui cherche à gagner en rapidité pour ses trajets du quotidien. Conçu pour le mixte urbain-rural, ce vélo peut remplacer sur des distances moyennes l’usage de la voiture, tout en permettant de ne pas dépendre des transports en commun des périphéries.

Mais ne comptez pas sur lui comme un bon allié des villes.

Moustache Friday 27 FS Speed // Source : Louise Audry pour Numerama

En bref

Friday 27 FS Speed

Note indicative : 4/5

Le Moustache Friday 27 FS Speed est sans conteste un vélo prévu pour un marché de niche, à l’image des speed bike proposés par les Allemands de Kalkhoff, Riese&Müller ou les Hollandais de Gazelle. Très confortable et assez maniable, il offre une conduite rassurante, notamment à grande vitesse, et peut s’enorgueillir de transporter avec efficacité le conducteur de son point A à son point B à une vitesse presque vertigineuse à vélo.

Un investissement de cette hauteur aura du sens pour qui veut inscrire durablement l’usage d’un tel véhicule dans son quotidien — dans un cadre très précis, rural ou péri-urbain. Les contraintes liées à la réglementation cyclomoteur sont aussi à bien prendre en compte avant de se lancer dans une aventure de ce genre : dans les villes, elles réduisent l’intérêt du vélo à peau de chagrin.

Top

  • Le sentiment de poussée à l'accélération
  • La bonne stabilité de l'engin à grande vitesse
  • L'autonomie de la batterie grâce au nouveau système Dual

Bof

  • Les restrictions liées à la réglementation cyclomoteur
  • Un rétroviseur pas très stable
  • Son prix plutôt élevé

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo