Le développement du deux-roues Super Cub 100 % électrique de Honda avance bien, peut-on voir dans une demande de brevet déposé par le constructeur japonais.

Un petit nez rond, un corps fin, une grosse selle : pas de doute, il s’agit bien d’un Super Cub. Dans une demande de brevet rendue publique ce 20 juillet 2020, mais qui a été déposée dès 2016 et obtenue en 2018, on observe que Honda travaille bien activement sur une version 100 % électrique de son scooter emblématique, basée sur le look du Super Cub Concept 2015.

Super Cub électrique // Source : Concept Honda

Il faut dire que cela fait plus de 10 ans que le constructeur japonais a, pour la première fois, mentionné l’existence d’un Super Cub électrique. C’était au Tokyo Motor Show de 2009, où un prototype intitulé EV-Club a été exposé sur scène. À l’époque, comme le rapportaient les journalistes présents sur place, Honda n’avait pas donné beaucoup de détails sur le produit, à part qu’il s’agissait d’un deux-roues électrique, qui devait s’insérer dans doute une future gamme de véhicules électriques.

Le Super Cub est un monument de l’histoire des deux-roues et de Honda : il s’en est écoulé plus de 100 millions d’exemplaires (originaux ou dérivés) entre 1958 et 2017.

Une moto Super Cub réinventée

Le design mis en avant dans la demande de brevet de Honda ressemble clairement à celui d’un Super Cub réinventé. Il s’agit d’une demande concernant la structure du boîtier qui accueille la batterie amovible ainsi que du design du scooter en lui-même. D’après ces schémas, il semblerait que Honda songe à caler sa batterie non pas sous le siège du conducteur ou la conductrice, mais sous le repose-pied, ce qui serait un choix différent de celui de la majorité des constructeurs sur le marché actuel des deux-roues électriques.

La possible batterie amovible de la Super Cub électrique
Concept du EV-Club de Honda // Source : Demande de brevet

Depuis 2009, certains observateurs avaient commencé à perdre espoir de voir un jour Honda présenter sa version électrifiée de son Super Cub. D’autant plus qu’en 2016, la marque promettait une commercialisation d’ici 2018. Pourtant, le constructeur japonais semble bien sur le coup.

Ce n’est pas le seul fabricant historique à se développer dans l’électrique : Piaggio a commencé à commercialiser, en 2019, son Vespa Elettrica, malheureusement cher pour un équivalent 50 cc. Aujourd’hui, le marché des deux-roues électriques est dominé par les acteurs chinois comme Niu ou Super Soco ; les concurrents mettent du temps à arriver, et devront pouvoir s’aligner sur les tarifs de plus en plus abordables proposés par leurs adversaires.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo