Fisker veut faire appel à la plateforme de développement MEB, conçue par Volkswagen, pour bâtir son SUV 100 % électrique.

En janvier 2020, dans le cadre du CES, Fisker dévoilait le SUV 100 % électrique Ocean, équipé de panneaux solaires, en option, et conçu à partir de matériaux recyclés. Dans un article publié sur The Verge le 13 juillet, on peut lire que la startup souhaite passer à la vitesse supérieure. Pour ce faire, il compte se tourner vers la plateforme de développement MEB imaginée par Volkswagen.

Ladite plateforme, qui sert de socle à l’architecture d’une voiture, est employée par le groupe allemand. Pensée pour des véhicules 100 % électriques, elle est modulaire et peut couvrir différents segments — il y a même un buggy de plage. La gamme ID de la marque allemande s’appuie sur cette flexibilité pour s’étoffer mois après mois et la technologie de Volkswagen est mise à disposition des autres. Ford est déjà client.

SUV Fisker Ocean // Source : Fisker

Pourquoi Fisker veut se tourner vers Volkswagen

« Volkswagen est toujours ouvert sur des projets en petite série qui démontrent la variété des concepts basés sur la plateforme MEB. En accord avec Volkswagen, la filiale Italdesign d’Audi a utilisé la plateforme MEB comme base pour la création du SUV Fisker Ocean. Cependant, une décision finale n’a pas encore été prise quant à une éventuelle coopération avec Fisker pour un projet de série », a déclaré un porte-parole de Volkswagen. 

En somme, Fisker a bel et bien fait appel à la technologie de Volkswagen pour concevoir le prototype de son SUV 100 % électrique, mais il négocie toujours avec la multinationale pour le modèle grand public. «  La plateforme MEB permettrait à Fisker d’entrer sur le marché deux fois plus rapidement et avec des coûts drastiquement réduits », apprend-t-on sur une présentation de Fisker dédiée aux investisseurs. La startup a raison de miser sur ce qu’a imaginé Volkswagen : on a trop vu d’entreprises avec des ambitions similaires se casser les dents après s’être lancées dans le grand bain sans réelle assise. Se lancer avec la plateforme d’un acteur majeur de l’industrie constitue une sacrée garantie, et pourrait être la meilleure voie à suivre pour les futurs entrants dotés de bonnes idées.

Si Fisker, qui vient d’entrer en bourse après une fusion avec une filiale de la société d’investissement Apollo, parvient à obtenir un accord avec Volkswagen, alors il pourrait assembler entre 50 et 100 voitures de préproduction d’ici 2021, l’objectif étant de lancer la production en 2022. La startup envisagerait ensuite deux autres véhicules à partir de la plateforme MEB, en plus du SUV Ocean — dont le business model est surtout centré sur la location avec une flexibilité maximale.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo