Tesla aurait commercialisé des Model S défectueuses en 2012. Les voitures auraient été touchées au niveau de la batterie.

Tesla affirme que ses voitures sont les plus sûres du monde. Une enquête de Business Insider publiée le 24 juin contient quelques éléments qui n’iraient pas en ce sens. Après avoir eu accès à des mails internes et s’être entretenu avec d’anciens employés, le media a mis le doigt sur un problème touchant les Model S de 2012. Les berlines assemblées à l’époque auraient été équipées d’une batterie défectueuse. Tesla était visiblement au courant.

En raison d’un biais de design, les batteries des Model S en question pouvaient subir des fuites au niveau du liquide de refroidissement. Ces fuites étaient susceptibles d’endommager la batterie ou, pire, de l’enflammer. Des fuites auraient été trouvées sur les lignes de production mais le constructeur a quand même vendu les voitures (2 650 exemplaires livrés en 2012). 

Tesla Model S
Tesla Model S // Source : Tesla

Des Model S vendues avec une batterie défectueuse ?

Le mécanisme de refroidissement serait à l’origine du souci. Non seulement l’aluminum utilisé par Tesla était trop fragile (des trous pouvaient apparaître) mais, en prime, l’agencement de la bobine était imparfait. Le composant aurait été testé à plusieurs reprises durant l’année, avec les mêmes résultats peu concluants à chaque fois. En août 2012, un employé aurait confié que la confection du système de refroidissement « ne tenait qu’à un fil ». Le problème aurait duré jusque novembre 2012, sachant que Tesla n’a rien voulu commenter sur ce sujet. 

Jason Schug, vice-président du cabinet Ricardo Strategic Consulting et auteur de plusieurs désassemblages de Model S et Model X, a confié sur les risques : « Quand nous avons désassemblé un Model X, un technicien a accidentellement déversé du liquide de refroidissement dans la batterie et il est resté pendant très longtemps. Il n’y avait pas de danger immédiat, mais quand nous avons retiré des modules de la batterie un peu plus tard, nous avons trouvé de la corrosion sur certaines cellules et c’était suffisamment grave pour qu’elles évacuent de l’électrolyte. Sans s’en rendre compte, cela pourrait rendre la batterie inopérante. » 

« Nous avons trouvé des fuites dans certains véhicules. Je ne sais pas exactement combien, mais on pouvait considérer ça normal pour une entreprise qui veut se lancer avec un minimum de R&D », a révélé pour sa part un ancien employé cité par Business Insider. Tout porte à croire qu’il y a eu quelques manquements au niveau du contrôle qualité à cette époque, alors que les volumes commençaient à être de plus en plus importants. 

Pour ne rien arranger, la société d’analyse J.D. Power a partagé son indice qualité des différentes marques. Testé pour la première fois, Tesla obtient un score de 250PP100, soit 250 problèmes par tranche de 100 voitures. À titre de comparaison, Dodge et Kia ont obtenu la note de 136PP100. Les deux constructeurs occupent la tête du classement.

Le classement JD Power // Source : J.D. Power

Partager sur les réseaux sociaux