Tesla promet une livraison du Model Y en 4 à 8 semaines, ce qui peut paraître rapide pour une voiture lancée il y a quelques mois. D'autant que les usines viennent à peine de rouvrir.

Aux États-Unis, celles et ceux qui sont intéressés par l’acquisition d’un Model Y peuvent le recevoir très rapidement. Sur le configurateur, un délai de 4 à 8 semaines est affiché (qu’importe la version)– comme l’a observé Electrek dans un article publié le 30 mai. Pour qui a déjà commandé une voiture, cette attente paraît courte. Les autres modèles — Model S, Model X et Model 3 — sont livrées entre 3 à 5 semaines après l’achat.

Peu après la reprise des activités dans les usines de Tesla, gelées en raison de la pandémie de coronavirus, le Model Y affichait un délai d’attente de 8 à 12 semaines. Tesla l’a donc copieusement réduit, ce qui peut paraître étonnant pour un produit sorti en 2020.

Configurateur Model Y // Source : Capture d’écran

Production améliorée ou demande à la baisse ?

Le Model Y a été lancé quelques jours avant que l’épidémie de coronavirus ne se propage à l’échelle mondiale. Il s’agit du dernier véhicule en date de Tesla, grâce auquel il a pu dégager un peu de profit à l’issue de son dernier trimestre financier. Après avoir rencontré de gros problèmes avec la production de la Model 3, le constructeur affiche désormais une maîtrise qui lui permet, sans doute, d’assembler des voitures beaucoup plus vite. D’ailleurs, à l’origine, les premiers exemplaires du Model Y devaient arriver un peu plus tard.

Mais cette amélioration du côté de l’offre ne peut pas être le seul élément à prendre en compte pour expliquer cette réduction des délais de livraison. Il doit également y avoir une raison liée à la demande. Sur ce point, Frederic Lambert, rédacteur-en-chef de Electrek, note : « J’ai entendu que plusieurs dizaines de propriétaires ont décidé d’annuler ou de retarder la commande de leur Model Y à cause du ralentissement économique et certains ont aussi été déçus de la manière dont Tesla et Elon Musk ont géré l’interruption. » À ce déficit d’image soudain s’ajoute une baisse de prix appliquée au reste du catalogue.

À l’arrivée, tout porte à croire que Tesla observe une baisse de la demande pouvant facilement être justifiée : face à l’incertitude de ces derniers mois — et de ceux à venir –, nous sommes moins enclins à faire de gros investissements. La firme pourrait décider d’exporter ses Model Y en réserve vers d’autres pays. Ce serait une bonne nouvelle pour les conducteurs européens, qui doivent attendre l’inauguration de l’usine installée à Berlin pour rouler en Model Y.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo