Bosch a mis au point un système de micro-explosions qui empêcherait un choc électrique en cas d'accident avec une voiture.

Et si de petites explosions pouvaient sauver des vies ou, plus plausible, rendre les voitures électriques plus sûres ? C’est ce que l’on découvre à la lecture d’un communiqué de presse de Bosch publié le 1er octobre. Ainsi, l’entreprise a mis au point un système de sécurité automobile permettant de prévenir les chocs électriques en cas d’accident. Il repose sur des petites explosions qui isolent la batterie des autres éléments de la voiture.

Gardons bien à l’esprit qu’il s’agit d’explosions minuscules et contrôlées, qui se déclenchent uniquement quand le véhicule est dans une situation de crash (grâce à des microprocesseurs capables de détecter des chocs). Bosch rappelle qu’il a déjà prouvé son savoir-faire avec une puce chargée d’ouvrir les airbags.

Bosch veut rendre les voitures électriques plus sûres // Source : Bosch

Des explosions pour sauver des vies ?

Quand on lit la phrase « des explosions qui sauvent des vies », il y a de quoi être interloqué. Et pour cause : que se passerait-il si la petite explosion était plus grande que prévu ? Bosch ne précise rien à ce sujet, préférant se concentrer sur le fonctionnement de sa technologie. Elle est pensée pour empêcher la propagation d’un courant électrique dans la structure métallique d’une voiture accidentée — ce qui peut arriver en cas de câble(s) endommagé(s). En théorie, les voitures électriques et hybrides sont conçues pour désactiver automatiquement et rapidement les systèmes électriques en cas de choc, permettant aux occupants de s’extirper sans danger ou aux secours d’intervenir sans craindre l’électrocution. 

Les micro-explosions, liées aux capteurs des airbags, sont dès lors prévus pour boucher les câbles, ce qui isolerait la batterie des éléments qu’elle est censée alimenter. En supprimant ces liaisons, la solution de Bosch minimiserait les risques qu’un choc électrique se produise. Gardons tout de même à l’esprit que le risque zéro n’existe pas et qu’un gros crash pourra toujours conduire à une suite d’événements tragiques parfois mortels.

Partager sur les réseaux sociaux