La seconde génération de la citadine électrique est proposée à partir de 23 900 euros hors bonus et sera disponible en location à 169 euros par mois.

Présentée en juin, la seconde génération de la citadine électrique de Renault sera commercialisée cette semaine. Renault a ainsi annoncé l’ouverture des commandes de la Zoé à compter du 3 septembre. Le constructeur dévoile dans le même temps les tarifs de son best-seller électrique et ils sont plutôt intéressants.

Avec un prix de base de 23 900 euros hors bonus (de 6 000 euros), la Zoé se place parmi les véhicules électriques les plus abordables du marché. À l’instar de la précédente génération, ce tarif compétitif est obtenu grâce à la location de la batterie qui vient en sus. Comptez 74 euros par mois si vous prévoyez de faire 7 500 km par an et jusqu’à 124 euros par mois pour 20 000 km et plus. Il est toujours possible d’acquérir la batterie pour éviter cette mensualité mais il faudra ajouter 8 100 euros à la facture (ce qui ramène le prix de base de la Zoé à 32 000 euros hors bonus).

On pourrait croire à un restylage mais tout ou presque est nouveau sur cette Zoé seconde génération. // Renault

Une offre de LLD (Location Longue Durée) attractive

Mais c’est probablement à travers la location que la Zoé séduira le plus de clients. Capitalisant sur son expérience acquise après 7 années de commercialisation de la Zoé, Renault a concocté une offre de LLD très intéressante. Après un apport de 2 000 euros (8 000 euros – 6 000 euros de bonus), la Zoé est proposée à partir de 169 euros sur 37 mois, location de la batterie incluse. C’est à peine plus que pour une Renault Clio. En fait, Diac, la filiale LLD de Renault, propose des tarifs de location de la batterie à des prix plus attractifs si le client s’engage sur 37 mois (44 euros pour 7 500 km annuels à 64 euros pour 12 500 km annuels).

Tableau des tarifs Renault Zoé 2019
Tarifs de la nouvelle Zoé 50 kWh. // Renault
Tableau tarifs location batterie Renault Zoé 2019
Tarifs de location de la batterie. // Renault

Équipement : peut mieux faire

Cela permet à la Zoé de s’afficher à un tarif moitié moins élevé que la future Peugeot e-208 qui a été annoncé à 299 euros par mois. C’est d’autant plus intéressant qu’à ce tarif-là, la Zoé ne sera pas (complètement) dépouillée. La finition Life de base propose notamment :

  • un écran conducteur de 10” qui remplace le combiné d’instruments
  • le système d’info-divertissement connecté avec écran tactile 7”
  • une carte de démarrage avec fonction main-libre
  • des projecteurs Full LED et feux de jour LED.
La planche de bord de la Zoé est directement empruntée à la nouvelle Clio. // Renault

Un équipement convaincant mais qui omet des aides à la conduite comme le maintien dans la voie ou la reconnaissance des panneaux, ou des équipements de confort comme la climatisation automatique et le chargeur de smartphone par induction.

Malgré cela, on prédit un beau succès à la Zoé qui propose désormais près de 395 km d’autonomie (WLTP), la charge rapide à 50 kW (30 minutes pour récupérer 150 km), et deux motorisations de 80 kW (110 chevaux) et 100 kW (135 chevaux).

Partager sur les réseaux sociaux