La suprématie des constructeurs européens en matière d’innovations et de design automobile perd de sa superbe. Les constructeurs chinois ont plus que rattrapé leur retard, ils sont maintenant ceux qui osent et surprennent, alors que les constructeurs européens sont frileux.

Où est passée la passion automobile chez nos constructeurs historiques ? C’est une question que l’on peut se poser de plus en plus régulièrement, notamment avec la voiture électrique. Du côté des constructeurs traditionnels, les gammes sont devenues quelque peu insipides, avec du SUV/Crossover à toutes les sauces, parfois agrémentées d’une ou deux berlines un peu jolies. La rentabilité a tué toute créativité pour des modèles sortant un peu de l’ordinaire, et ce, même sur le marché du luxe.

Nul besoin d’attendre le prochain salon automobile de Pékin, qui va se dérouler du 25 avril au 4 mai 2024, pour observer déjà que les constructeurs chinois osent ce que les historiques n’essayent même plus d’envisager dans leur gamme. La dernière claque en date vient de la marque Fang Cheng Bao avec la Super 9, découverte le 16 avril sur le média CarNewsChina.

Un concept de supercar audacieux par la branche luxe de BYD

Fang Cheng Bao est une des marques du groupe BYD, avec Denza et Yangwang. Elle se positionne sur des modèles haut de gamme pour le marché chinois. Mais comme les autres marques, rien ne dit que ces modèles ne vont pas s’exporter jusqu’en Europe. Si pour ses premiers modèles, la jeune marque s’est concentrée sur des gros SUV, Fang Cheng Bao va exposer au salon de Pékin le concept Super 9.

Fang Cheng Bao super 9 concept // Source : Fang Cheng Bao
Fang Cheng Bao super 9 concept // Source : Fang Cheng Bao

Il s’agit d’un speedster électrique au design sacrément osé, du moins quand on ne s’appelle pas Ferrari. C’est un choix particulièrement radical, d’opter pour un véhicule sans parebrise, avec deux places séparées par la carrosserie monocoque en fibre de carbone et avec un volant typé compétition. Ce concept de supercar a été dévoilé lors d’un événement anticipant le salon, même si aucune caractéristique n’a été annoncée pour l’heure, rien que le design en dit long sur l’ambition de la marque.

Ferrari Monza SP2, Mercedes SLR Stirling Moss, Aston Martin V12 speedster, ce type de véhicule atypique a déjà existé dans plusieurs marques de luxe, avec des véhicules édités à quelques exemplaires. Fang Cheng Bao n’invente rien, même s’il est le premier à l’imaginer avec une motorisation électrique. Le groupe a juste donné carte blanche au designer du groupe Wolfgang Egger (anciennement Lamborghini et Audi) pour s’exprimer librement. Il sera particulièrement intéressant de suivre si la marque va au bout du défi en la commercialisant. Il est quand même surprenant que ce concept soit présenté par Fang Cheng Bao et pas la marque Yangwang, qui est censée être la marque la plus luxueuse du groupe.

Yangwang U9, MG Cyberster… Les Chinois savent désormais faire briller les yeux

Si le speedster est peut-être un peu trop extrême, les constructeurs chinois développent aussi d’autres voitures électriques qui peuvent réveiller un peu la passion pour les belles carrosseries. Rien que la berline Xiaomi SU7 a déjà su capter l’attention pour son design élégant.

MG a rappelé qu’il était parfaitement possible de produire un cabriolet électrique, dans un marché qui ne propose quasiment plus que des voitures rationnelles. Le MG Cyberster devrait refaire parler de lui prochainement en Europe. Ce modèle n’affichera probablement jamais des volumes de ventes extraordinaires, mais il aura au moins le mérite d’apporter un peu de passion.

MG Cyberster - IAA23 // Source : Raphaelle Baut
MG Cyberster au salon de Munich // Source : Raphaelle Baut

BYD a aussi décidé que la voiture électrique ne pouvait pas se contenter que de citadines, de berlines ou de SUV, mais qu’il fallait aussi s’intéresser aux supercars. C’est ce que la marque a fait avec l’étonnante Yangwang U9. En plus d’avoir un design qui n’a pas grand-chose à envier aux marques de luxe européennes, ce modèle est techniquement avancé.

On peut attendre désespérément les promesses d’un Elon Musk avec son Tesla Roadster que le public attend depuis… Trop longtemps maintenant. Où l’on peut regarder du côté d’un pays qui peut se permettre d’oser ce genre de fantaisies, car le marché de l’électrique y est suffisamment mature pour pouvoir supporter ces modèles pas forcément rentables pour les marques. Cela bouleverse un peu l’ordre établi, il va falloir s’y faire.

Il faut quand même souligner que Maserati s’essaye à l’exercice avec son Gran Cabrio Folgore. Les marques européennes n’ont peut-être pas encore abandonné la partie, même s’ils le font de manière très (ou trop) conventionnelle.

Les constructeurs chinois osent tout. C’est un sujet que vous pourriez retrouver dans notre newsletter hebdomadaire. Abonnez-vous à Watt Else, la newsletter gratuite de Numerama, garantie 100 % sans langue de bois sur la mobilité de demain

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !