Le constructeur allemand Volkswagen commence à voir apparaître dans plusieurs pays ses voitures électriques fabriquées uniquement pour le marché chinois. Une situation que la marque tente de contrôler tant bien que mal, parfois par la menace.

En fabriquant des voitures électriques bien moins chères en Chine que dans le reste du monde, Volkswagen se trouve confronté à des importations « sauvages ». Des revendeurs font sortir ces modèles de Chine pour les importer au Moyen-Orient, mais certaines de ces voitures continuent leur route jusqu’en Europe. Ces importations sur le marché gris posent des problèmes au constructeur allemand, qui cherche à enrayer cette tendance avant d’être débordé par ces voitures.

Volkswagen a déjà dû sévir contre l’un de ses revendeurs allemands. Apparemment, d’autres filières doivent toujours être actives, puisque la marque a publié un message d’avertissement directement sur la page d’accueil de son site français, comme l’a fait remarquer un lecteur à Numerama le 18 février 2024. Il faut dire que des vidéos sur les réseaux sociaux font la promotion de ses modèles importés depuis Dubaï.

L’avertissement de Volkswagen : pas de garantie, pas d’entretien

Il suffit d’aller tout en bas de la page d’accueil du site Volkswagen français pour découvrir le titre : « Informations sur les importations des modèles Volkswagen ». Lorsqu’on clique sur la section, on peut y lire un long laïus sur les risques encourus par les acheteurs de ces véhicules importés.

Message d'information Volkswagen  // Source : Capture du site Volkswagen
Message d’information Volkswagen. // Source : Capture du site Volkswagen

La marque précise bien que ces véhicules ont été importés de Chine par des voies non officielles. Volkswagen va même plus loin en indiquant que les revendeurs concernés mentent à leurs clients concernant la garantie sur ces modèles : « Malgré les affirmations inexactes faites par des revendeurs non autorisés, les châssis concernés ne bénéficient pas d’une garantie internationale. »

Volkswagen France et son réseau de revendeurs indiquent noir sur blanc qu’ils ne prendront pas en charge ces véhicules. Les voitures électriques telles que les ID.6 importées depuis la Chine se retrouvent en Europe sans garantie constructeur, mais pas seulement. Les véhicules ne sont pas les bienvenus non plus dans le réseau de la marque pour réaliser les éventuels entretiens ou réparations. Les clients de ces véhicules se retrouveront également sans pièces détachées officielles de la marque.

Enfin, Volkswagen mentionne aussi que le logiciel a été développé pour la Chine, et qu’un quelconque changement de celui-ci n’est pas envisageable en France. Il sera par ailleurs impossible de compter sur les mises à jour. Ce qui peut poser des problèmes tôt ou tard sur la voiture.

Des modèles non homologués ?

Sur le site français du constructeur allemand, il est indiqué que ces modèles « ne sont pas homologués pour d’autres marchés et adaptés aux exigences spécifiques du marché français et ne disposent pas d’une approbation de type européenne et d’un certificat de conformité (CoC) ». Cela dépend probablement des filières d’importation.

Volkswagen ID.6 avec ses 7 places // Source : Volkswagen
Volkswagen ID.6 avec ses 7 places. // Source : Volkswagen

Un revendeur allemand a essayé de tout faire dans les règles pour importer et homologuer les modèles pour l’Europe, selon Die Welt. Ce qu’il a réussi à faire en obtenant des immatriculations allemandes, mais la marque l’a attaqué en justice l’année dernière. Le jugement a donné raison à Volkswagen et a bloqué la vente de ces 22 ID.6 importés par des voies détournées.

Volkswagen aimerait que le jugement ordonne une destruction de ces modèles, pour l’exemple. Il faut dire que cela pourrait décourager d’autres garages de tenter la même expérience. Ce n’est donc pas tant un véritable problème d’homologation en Europe, qu’une volonté de ne pas voir les modèles petits prix du marché chinois venir perturber le marché européen. Le message visible sur le site français n’a pas l’air d’avoir d’équivalent sur le site allemand de la marque. Par contre, le site Volkswagen pour le Moyen-Orient a une page dédiée à ce problème avec une FAQ.

Pour plus de sérénité, ne cédez pas aux sirènes de l’importation illégale d’une ID.6 avec ses 7 places en provenance de Dubaï (ou d’une autre provenance). En pensant faire une bonne affaire, vous vous retrouverez probablement avec de nombreux problèmes à la clé, en ne pouvant pas faire entretenir ou réparer votre nouvel achat.

La Chine cause bien des soucis aux différents constructeurs, mais celui-ci est assez original. Pour ne rien manquer de ces sujets sur la mobilité électrique, abonnez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire Watt Else.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !