Volkswagen a constaté que des véhicules dédiés au marché chinois ont été importés jusqu’en Europe. Le risque pour les clients, c’est qu’ils ne puissent tout simplement pas immatriculer leur véhicule.

Bonne nouvelle pour Volkswagen, les carnets de commande pour la gamme 100 % électrique (ID.) sont bien remplis. Mauvaise nouvelle pour les acheteurs, les délais de livraison peuvent atteindre jusqu’à un an d’attente. Face à cette situation de tension, des revendeurs peu scrupuleux ont flairé le bon plan. Ils proposent d’importer en Europe des véhicules moins chers produits en Chine et destinés au marché chinois, ce qui ne plait pas à Volkswagen, qui s’oppose à cette pratique.  

Selon automobilwoche le 19 janvier 2023, Volkswagen a adressé un courrier à ses concessionnaires pour les avertir de ne pas participer à la distribution de ces modèles importés de Chine, ni à leur mise en conformité. De quoi est-il question derrière tout ça ?

Des Volkswagen ID. non homologués pour l’Europe

Jusqu’à présent, les véhicules neufs s’échangeaient essentiellement au sein de l’Union européenne. Les véhicules des constructeurs ont des configurations et des tarifs sensiblement différents selon les pays. Cela a toujours permis d’obtenir des véhicules neufs, au travers de mandataires automobiles, en provenance d’Espagne ou de Pologne, par exemple, moins chers que les véhicules neufs commandés en concessions françaises ou allemandes. Ce marché parallèle n’a jamais été vraiment apprécié par les constructeurs, mais ils se sont adaptés à cette pratique, puisque les véhicules répondaient aux mêmes normes.

Importation de VW ID. // Source : Volkswagen
Importation de VW ID. // Source : Volkswagen

Les importations du marché parallèle (ou marché gris) en provenance de Chine posent toutefois d’autres problèmes. Les Volkswagen ID.4 chinoises ne sont pas parfaitement identiques aux versions européennes : les configurations matérielles et logicielles sont différentes. Les ID.4 sont d’ailleurs proposées en deux variantes en Chine avec deux fabricants différents : une assez proche du modèle européen produite par SAIC et une version Crozz beaucoup plus éloignée assemblée par FAW.

Les modèles chinois (ID.3, ID.4, ID.4 Crozz ou ID.6) ne sont dans tous les cas pas homologables pour rouler sur les routes européennes sans plusieurs modifications :

  • Le système e-call, obligatoire en Europe, n’est pas identique à la fonction installée en Chine.
  • La prise de recharge est également différente en Chine par rapport à l’Europe

Sans modifications à leur arrivée en Europe, ces véhicules issus du marché parallèle ne peuvent pas être immatriculés. Or, Volkswagen, dans un courrier adressé aux concessions allemandes, a été clair : « Ces véhicules ne peuvent pas être achetés ou vendus par vous dans un magasin de marque Volkswagen agréé par contrat, ni être adaptés aux conditions du marché local avec votre aide. Volkswagen AG tient à souligner que toute forme d’infraction peut constituer un comportement contraire au contrat et que Volkswagen AG ne tolérera pas un tel comportement. »

VW ID.6 réservés au marché chinois // Source : Volkswagen
VW ID.6 réservés au marché chinois. // Source : Volkswagen

Attention aux fausses bonnes affaires sur le net

Il est difficile de savoir aujourd’hui quelle est l’ampleur du phénomène. Nous ignorons si cela concerne aussi déjà la France et par quel canal de distribution. Les entourloupes ne connaissant plus de frontières, nous vous recommandons dans tous les cas la plus grande prudence face à des offres alléchantes trouvées sur le net.

Un SUV Volkswagen ID.4 qui serait vendu neuf, hors du réseau officiel, et à tarif inférieur aux tarifs européens, doit vous alerter. Le risque pour le client final est de tomber sur un revendeur peu scrupuleux, qui sera dans l’impossibilité de fournir un certificat d’immatriculation valide pour votre véhicule.

Vous pourriez alors vous retrouver avec un véhicule électrique payé plus de 40 000 € et impropre à la circulation. Les recours dans ce type de litiges sont particulièrement compliqués – voire impossibles – contre le revendeur, souvent installé à l’étranger. Si le véhicule a été modifié pour être homologué, il ne disposera certainement pas de garantie valide au niveau du réseau Volkswagen européen, ce qui pourrait poser des problèmes en cas de procédures de rappels ou même d’entretien dans le temps. Attention donc aux fausses bonnes affaires !


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.